•  home fr
  •  

    Un trésor dans la poubelle: pour ne plus être sur la paille

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    © ITC Betty collecte des pailles, Ouganda

    Grâce à de nouveaux matériaux novateurs, des Africaines prennent pied sur le très populaire marché mondial de la mode éthique.

    Les communautés féminines des bidonvilles peuvent-elles s'intégrer à la chaîne de valeur mondiale de la Haute couture? Comment respecter les contraintes de temps, productivité, qualité, etc.? Elles viennent assurément d'une autre planète.

    À Kampala en Ouganda, Bénédicte voit les choses d'un autre œil. De sa hutte de boue et de bois, où elle recueille de nombreux orphelins du VIH, elle dit "permettez-moi juste d'accéder au marché et de parfaire mes compétences, et je me charge du reste. Je fabrique des produits à la mode". Naïveté? Non. Les tissus en pailles de plastique recyclées de Bénédicte ont retenu l'attention de nombreuses maisons de couture internationales qui se pressent pour travailler avec elle grâce aux liens noués par le biais du programme de l'ITC sur la mode éthique.

    Bénédicte doit sa réussite à l'utilisation d'un produit inusité (des pailles) pour créer des nattes vendues sur le marché mondial de plus en plus préoccupé par les problèmes éthiques et environnementaux. Elle n'est pas la seule femme à se hisser sur la scène commerciale mondiale. Les Africaines peuvent surmonter les barrières culturelles en un instant, pour autant qu'elles aient un objectif commun. Ces femmes dynamiques sont l'avenir du continent.


    © ITC Nattes en pailles recyclées



recherche
UCTADWTO