•  home fr
  •  

    Politique commerciale du Cambodge

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    Note: Les frontières, noms et désignations utilisées ne reflètent pas l'expression d'un jugement ou l'approbation du Centre du commerce international.

    L'intégration du genre dans la politique commerciale contribue à l'autonomisation des femmes et à l'essor de l'économie.

    Louis Aragon, poète et écrivain français, estime que "la femme est l'avenir de l'homme" pour exprimer sa vision d'une société permettant aux femmes de prendre en main leur destinée. Le message a de quoi séduire mais est-il réaliste?

    L'égalité hommes-femmes est-elle applicable au secteur économique?

    Si l'égalité hommes-femmes est un objectif légitime pour l'humanité reconnu et inscrit dans les OMD, les progrès sont lents et dans de nombreux pays, dont le Cambodge, les normes et les perceptions liées au genre posent problème.

    En vertu de la double responsabilité, familiale et communautaire, incombant aux femmes, leurs chances de participer pleinement à la vie économique et politique sont réduites. Dans la sphère économique, elles exploitent généralement des micro-entreprises informelles hors d'atteinte des politiques et réglementations censées protéger les intérêts des acteurs économiques. En outre, la mondialisation exerce une pression accrue sur le processus de développement à l'échelon mondial, posant un défi additionnel aux femmes pour rester à l'avant-poste du changement, participer au développement et parvenir ainsi à l'égalité des droits des deux sexes à une vie décente.

    Volet important de la mondialisation, le commerce a un impact notable sur la croissance, l'emploi et les opportunités commerciales, selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Il influence la répartition des revenus entre hommes et femmes, et peut avoir une incidence marquée sur l'égalité sociale et de genre. Pourtant en 2004, L'Organisation internationale du Travail et la CNUCED ont indiqué que les femmes restent confinées dans leur rôle et leur place dans l'économie. Elles bénéficient d'opportunités moindres que leurs homologues masculins; elles s'engagent insuffisamment sur le marché du travail formel et subissent de piètres conditions de travail et qualité d'emploi, une division du travail obéissant à des stéréotypes, un manque d'autonomisation, une inégalité salariale à poste égal et un accès restreint aux services et aux ressources de base, tels que la terre et le crédit.

    Améliorer les opportunités économiques des femmes pose de nombreux problèmes, notamment dans le cadre du développement et d'une réduction générale de la pauvreté auquel fait face le Cambodge. Mais ces problèmes peuvent être résolus.

    Selon un adage cambodgien, "aider les femmes revient à s'aider soi-même". Samdech Hun Sen, Premier ministre, a inscrit ce message, qui fait des femmes un des piliers de l'économie et de la société, dans la Stratégie rectangulaire du Gouvernement 2004-2008. Le cadre politique national, les politiques d'égalité hommes-femmes des donateurs et le mandat du Ministre des affaires féminines lié à la promotion du rôle et du statut des Cambodgiennes, sont autant de points d'entrée potentiels pour la sensibilisation et l'action.

    De l'engagement à l'action

    Selon moi, persévérer sur la voie des petits projets économiques n'est pas la solution. Écarter les femmes du processus macro-décisionnel n'est pas une approche suffisamment holistique pour contrebalancer les énormes problèmes de la scène commerciale mondiale. Il faut un nouvel angle de pensée pour s'attaquer aux questions d'égalité, notamment dans la sphère économique.

    Nous devons actualiser la connaissance et la communication, recueillir des données fiables et pratiquer des analyses crédibles, promouvoir fortement les compétences professionnelles, obtenir un appui financier suffisant, améliorer les compétences des femmes et, surtout, renforcer l'appui structurel afin d'intégrer de manière systématique la dimension de genre dans les divers secteurs.
    Selon mon expérience, l'autonomisation économique des femmes, via l'égalité des chances dans l'éducation, est essentielle à l'égalité économique car elle résout nombre de problèmes spécifiques aux femmes. La pauvreté tend à influer plus directement sur la condition des femmes.

    Le contexte du développement au Cambodge

    Le Cambodge reste un des pays les plus pauvres d'Asie de l'Est; 34% des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté. Plus de 70% des familles dépendent de l'agriculture, principale source de revenu, mais la croissance économique repose principalement sur l'exportation, notamment dans les secteurs de l'habillement et du tourisme. Les ressources humaines qualifiées se sont fortement amenuisées. Le rétablissement des institutions, des services de base et du capital humain est une œuvre de longue haleine qui soulève de sérieuses craintes dans le contexte de l'économie de marché et de la mondialisation. Près de 60% de la population est âgée de moins de 25 ans; ce rajeunissement pose de nouveaux problèmes en termes d'opportunités d'emploi. La tradition et les normes sexuelles génèrent des disparités de genre et confèrent aux femmes un statut inférieur à celui des hommes sans compter les séquelles de violence héritées de la guerre.

    Les femmes dans l'économie cambodgienne


    Le taux de participation des Cambodgiennes au marché du travail est très élevé par rapport à celui de la région; 71% des femmes de 15 ans et plus travaillent. Les femmes comptent pour près de la moitié de la main-d'œuvre (49,4%) et 83% d'entre elles travaillent à leur propre compte ou comme travailleuses familiales non rémunérées. Plus de la moitié des pauvres sont des femmes vivant dans les régions rurales. Des disparités fondées sur le genre existent dans certaines professions et industries, avec une évolution de l'agriculture vers l'industrie et les services pour les deux sexes. Outre l'agriculture, les principaux secteurs à forte intensité de main-d'œuvre féminine hors de la capitale Phnom Penh sont le commerce (42%) et l'industrie manufacturière (30%, souvent à domicile).

    Mais, les tâches ménagères, les soins aux enfants et un faible niveau d'alphabétisation et d'éducation entravent l'accès des femmes au marché du travail.

    Ci-après figure un résumé des recommandations du Ministère des affaires féminines (MAF) et de son action dans le secteur de la politique commerciale en vue de garantir la prise en compte des femmes à tous les niveaux de la politique gouvernementale.

    INTERVENTIONS AU NIVEAU MACRO

    Politique répondant aux besoins spécifiques des femmes en matière de développement du commerce

    Pays en transition, le Cambodge s'emploie actuellement à mettre en place les cadres juridiques et les mesures administratives qui feront de lui un État démocratique moderne. Des efforts sont faits pour passer d'une planification axée sur des projets à des stratégies sectorielles à long terme et à une programmation et budgétisation fondées sur les résultats. Ces réformes sont l'occasion de prendre en compte les questions d'égalité hommes-femmes.

    Le MAF a activement collaboré avec de hauts responsables politiques et s'est assuré d'un appui haut placé pour inscrire l'égalité hommes-femmes au rang de priorité nationale placée sous la responsabilité des ministères de tutelle.

    Des mesures répondant aux besoins spécifiques des femmes ont été intégrées dans de nombreux chapitres du Plan stratégique national de développement 2006-2010, qui inclut des indicateurs de genre clés sur l'égalité pour les travailleuses de l'agriculture, de l'industrie et des services; la réduction de la pauvreté est au cœur de l'action gouvernementale.

    L'intégration du genre dans l'efficacité de l'aide

    Le Cambodge s'est graduellement orienté vers des approches basées sur le programme (ABP) pour la planification sectorielle et l'affectation de ressources, incluant une ABP pour le commerce. Il est important qu'elles prennent en compte la dimension de genre lors de leur élaboration. Le Ministère a exhorté les donateurs à tenir compte des questions d'égalité dans les programmes spécifiques; ce qui a eu pour effet d'inciter les institutions gouvernementales a répondre davantage aux besoins spécifiques des femmes. La participation d'un spécialiste des questions de genre à une récente mission menée pour le compte du Programme de réforme de la gestion des finances publiques illustre la façon dont les questions d'égalité peuvent être intégrées aux processus de planification.

    Le MAF a soutenu la création et les activités d'un Groupe de travail technique sur le genre dans le cadre de la consultation gouvernement-donateurs et des Groupes d'action pour l'intégration du genre au niveau sectoriel (GAIG) au sein des ministères de tutelle responsables de la politique économique, dont le Ministère de l'économie, le Ministère de l'industrie, des mines et de l'énergie (MIME), le Ministère du travail et de la formation professionnelle, le Ministère de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche, et le Ministère des ressources en eau et de la météorologie.


    Tableau 1.
    Positionnement de 19 secteurs commerciaux selon leur potentiel d'exportation et l'impact sur le développement humain

    Statistiques et analyses ventilées par genre

    L'identification objective des problèmes liés à l'égalité hommes-femmes passe par des statistiques, une recherche et une analyse fiables. Le MAF a activement collaboré avec l'Institut national de statistique pour garantir que les enquêtes nationales fournissent les informations nécessaires pour cerner la contribution, le rôle et les contraintes de chaque genre dans l'économie. L'évaluation de la situation du genre au Cambodge a été un important outil d'identification des priorités pour la sensibilisation et l'action. Le Ministère demande également de renforcer la capacité d'analyse, de recherche et de sensibilisation au genre. Avec les bons comportements et les bonnes compétences, les experts sectoriels pourront analyser la question de l'égalité dans leur propre domaine d'expertise et formuler des réponses efficaces aux disparités fondées sur le genre.

    INTERVENTIONS AU NIVEAU MESO

    Sensibilisation aux politiques et programmes spécifiques

    Le MAF plaide activement en faveur du commerce pro-pauvres attentif aux besoins spécifiques des femmes. Par exemple, en contribuant en 2001 à un atelier du Ministère du commerce sur la mondialisation et le Cadre intégré pour l'assistance technique liée au commerce, le Ministère des affaires féminines a stimulé le soutien en faveur du développement des secteurs de la soie et de l'artisanat. Depuis lors, et avec l'appui de l'ITC, une stratégie a été développée pour le secteur de la soie; sa mise en œuvre est sous la responsabilité du Ministère du commerce, du MIME et du MAF.

    En 2001 encore, le MAF a organisé, avec l'appui de la Banque asiatique de développement (BAD), un atelier national sur les femmes et la promotion du développement des micro et petites entreprises. Il a stimulé l'intérêt du MIME concernant la formulation d'un cadre de développement pour les PME favorisant l'instauration d'un environnement commercial favorable à leur développement.

    Le MAF œuvre aussi activement au renforcement du cadre politique d'appui à la migration en toute sécurité, en étroite consultation avec le Ministère du travail et de la formation professionnelle. Ceci revêt une importance à la fois pour l'exportation de main-d'œuvre et la migration interne liées au développement industriel, notamment dans les zones franches d'exportation.

    Le MAF a également représenté les intérêts des femmes dans la formation politique liée au commerce; il a été invité à intégrer la dimension de genre au processus d'adhésion du Cambodge à l'OMC.

    Intégration des questions de genre dans les priorités de développement du commerce

    L'étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) menée au Cambodge en 2007 a inclus l'"impact sur l'emploi des femmes" dans l'indicateur de l'impact socio-économique censé évaluer les opportunités pour le développement des exportations. Trois des 19 produits et services soumis à évaluation dans l'EDIC sont particulièrement importants (voir tableau 1). Dans le secteur de l'habillement et des chaussures, qui représentait 70% des exportations totales et 16% du produit intérieur brut en 2006, 80% des employés étaient des femmes. Malgré leur faible potentiel d'exportation à ce moment-là, le tissage de la soie et les produits séricicoles engendrent un impact moyen à élevé sur le développement humain, plus marqué pour les femmes.

    Plus de 70% des ménages dépendent de l'agriculture pour vivre et les femmes sont surreprésentées dans l'industrie de la transformation. Récemment, le tourisme est devenu le second facteur important de croissance économique au Cambodge, mais on ne sait pas grand-chose de son impact socio-économique ou de la répartition du travail et des bénéfices selon le genre. La recherche doit être approfondie.

    Appui à l'intégration du genre au sein des ministères de tutelle

    Des ateliers sur le genre, menés conjointement avec le MAF et les GAIG, ont amélioré la compréhension des questions de genre dans le cadre des mandats ministériels. La formation doit aller au-delà de la sensibilisation et exhorter les participants à réfléchir plus intensément aux normes sociales qui perpétuent les inégalités de genre, à la façon dont cela affecte leur propre vie et aux actions tangibles nécessaires pour améliorer l'égalité hommes-femmes au sein des services et des institutions liés au commerce.

    Le MAF a également aidé les GAIG des ministères de tutelle à développer des plans d'action pour l'intégration du genre. Les plans du MdC et du MIME identifient les secteurs programmatiques à développer, dont le renforcement de la capacité, des compétences et de la confiance des femmes dans l'économie informelle, l'amélioration de l'accès des femmes aux informations sur la productivité, le commerce et les services ainsi qu'au microcrédit; et la promotion de l'enregistrement des entreprises appartenant à des femmes.

    Les plans d'action sur le genre de MAFF et MWRAM pour l'agriculture et l'eau reconnaissent la nécessité de renforcer le rôle productif des femmes dans le développement agricole; d'autonomiser les femmes afin qu'elles bénéficient de programmes gouvernementaux; de leur fournir des "filets de sécurité alimentaire", comme des banques de riz; et de représenter leurs propres intérêts dans les domaines politique et administratif. Ils visent à améliorer l'accès des femmes à l'irrigation et à renforcer leur participation à la gestion de l'eau.

    La priorité est aussi mise sur le renforcement de la capacité, des compétences, de la confiance et des opportunités des femmes de participer à certains aspects du travail des ministères.

    INTERVENTIONS AU NIVEAU MICRO

    Collaboration entre le MAF et les ministères de tutelle liés au commerce

    La stratégie du secteur séricicole au Cambodge contribue à doper la compétitivité des entreprises séricicoles le long de la chaîne de valeur en améliorant la qualité et la productivité des tisseurs. Le MAF est un représentant du comité directeur du MdC.

    La collaboration a également concerné le MdC et la BAD en vue d'atténuer les conséquences de la fin de l'Accord multifibres du Cambodge; de mettre en œuvre la politique Un village un produit, incluant une évaluation du savoir-faire, des compétences et du potentiel de marché au plan régional, l'amélioration de l'accès au marché et de la productivité; et de diriger un groupe de travail interministériel sur les promoteurs de bière afin de protéger les droits, la dignité et la sécurité des femmes dans ce secteur.

    Actions stratégiques du MAF

    Il faut parfois préciser les besoins et comment y répondre. Le MAF montre la voie et développe des services qui ne sont pas encore une priorité des ministères de tutelle. Ceci inclut de transformer les centres de formation qualifiante traditionnelle en services de développement des entreprises et en guichets uniques d'enregistrement des entreprises attentifs à la place des femmes; de soutenir les partenaires locaux afin qu'ils organisent les associations de femmes entrepreneurs et renforcent ainsi leur pouvoir de négociation et leur prise en compte lors des forums public-privé; et de faciliter la création de liens entre les villageois producteurs et les marchés urbains. Dans un cas, un marché a été créé à un passage frontalier vers la Thaïlande afin d'améliorer les moyens d'existence alternatifs des femmes exposées au risque de traite. Le Ministère du tourisme a reproduit ce modèle pour un autre marché dans une station balnéaire.

    Les statistiques laissent entendre qu'environ 80% de la main-d'œuvre est concentrée dans le secteur informel de l'économie, contribuant à 62% du produit intérieur brut; le MAF a sollicité l'aide d'une ONG internationale de sensibilisation (Women in Informal Employment: Globalizing and Organizing). En réponse, le Gouvernement s'est engagé à créer un groupe de travail interministériel en vue d'examiner l'économie informelle et de faciliter la transition des femmes souhaitant évoluer vers l'emploi formel, avec tous les avantages économiques connexes.


    "Les femmes sont des pierres précieuses, les hommes de l'or" (adage cambodgien)

    Les femmes participent à tous les aspects de l'économie et au Cambodge, elles sont la base de la prospérité économique et du développement. De nombreuses opportunités de développement leur sont offertes.

    Quand les femmes peuvent accéder à l'éducation et choisir leur secteur d'activité, leur autonomisation crée des opportunités économiques qui contribuent à leur propre prospérité ainsi qu'à la croissance et au développement du pays. L'égalité de genre est également une voie vers la bonne gouvernance; elle offre aux hommes et aux femmes une égalité de chances et leur permet de contribuer à la croissance et au développement durables.

    Avant de tirer parti des avantages du commerce, les femmes doivent relever de nombreux défis. Nous devons inciter davantage les responsables politiques et les décideurs à créer un environnement commercial propice au recul de la pauvreté et à la croissance économique élargie; à permettre aux femmes de bénéficier des nouvelles opportunités d'emploi sur un pied d'égalité; à renforcer les mécanismes d'application législatifs pour protéger équitablement les droits des travailleurs des deux genres; et à renforcer la capacité des femmes de contribuer équitablement à la croissance économique et d'en tirer parti.

    Aucun partage équitable n'est possible dans la sphère économique sans une participation des femmes au développement des politiques. Il en résultera une situation gagnant-gagnant qui dopera la compétitivité et la productivité de l'économie, et mènera à l'autonomisation des femmes et de la nation toute entière.


    DR KANTHA PHAVI ING

    Dr Ing a quitté le Cambodge très jeune pendant la guerre civile pour étudier à Paris où elle a obtenu un diplôme de docteur en médecine avec une spécialisation en nutrition puis une maîtrise en administration publique de l'École nationale d'administration. Elle a exercé comme médecin à Paris tout en étant secrétaire générale adjointe de l'Association des médecins cambodgiens, dont les objectifs visent à fournir une assistance médicale au Cambodge.

    Dr Ing est retournée au Cambodge vingt ans après l'avoir quitté dans le cadre d'une mission médicale menée dans une région reculée du nord du pays. Elle a alors pris conscience de l'intérêt de ses compétences pour les Cambodgiens. Deux ans plus tard, elle s'est installée définitivement dans son pays sans aucune intention de s'engager en politique ou de prendre la défense des femmes. Depuis dix ans, elle travaille pour le compte du Gouvernement cambodgien et vient d'être reconduite pour un second mandat au poste de Ministre des affaires féminines.


    INTERVENTIONS DU MAF DANS LE DÉVELOPPEMENT DE POLITIQUES COMMERCIALES

    1. INTERVENTIONS AU NIVEAU MACRO
      Préconiser une politique répondant aux besoins spécifiques des femmes dans le développement du commerce
      Intégrer la notion de genre dans l'efficacité de l'aideObtenir des statistiques et des analyses ventilées par genre
    2. INTERVENTIONS AU NIVEAU MESO
      Préconiser des politiques et des programmes spécifiques
      Intégrer les questions de genre dans l'identification des priorités de développement du commerce
      Soutenir l'intégration du genre au sein des ministères de tutelle
    3. INTERVENTIONS AU NIVEAU MICRO
      Collaborer avec les ministères de tutelle travaillant dans le secteur du commerce
      Présenter des mesures stratégiques pour aider les femmes

    GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX ACRONYMES

    MAF - Ministère des affaires féminines
    GAIG - Groupe d'action pour l'intégration du genre
    MdC - Ministère du commerce
    MIME - Ministère de l'industrie, des mines et de l'énergie
    MLVT - Ministère du travail et de la formation professionnelle
    MAFF - Ministère de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche
    MWRAM - Ministère de l'eau, des ressources et de la météorologie
    ABP - Approche basée sur le programme
    BAD - Banque asiatique de développement
    EDIC - Étude diagnostique sur l'intégration du commerce


recherche
UCTADWTO