•  home fr
  •  

    Nécessité de règles équitables dans l'industrie cotonnière

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    Six ministres du commerce de pays africains dont l'économie dépend des exportations de coton ont demandé l'instauration de règles du jeu équitables dans le commerce international du coton. Ils ont également incité les pays riches à réduire le fossé entre les promesses d'aide au secteur cotonnier africain et les montants effectivement versés, pendant que les questions commerciales en suspens continuent d'être négociées.

    Les ministres du commerce de trois des quatre pays africains producteurs de coton - Bénin, Mali et Tchad - ont participé à la réunion multipartite sur le coton convoquée en décembre par le Secrétaire général de la CNUCED. Étaient également présents des ministres de la Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Zimbabwe. Le coton représente 30% à 60% des exportations des quatre principaux pays africains producteurs de coton, dont le Burkina Faso fait également partie.

    Lors de la réunion, M. Supachai Panitchpakdi, Secrétaire général de la CNUCED, a dit que "l'extinction progressive de l'Accord multifibres à partir de 2004 avait entraîné un déplacement de la production vers les régions à faible coût" comme l'Afrique. Il faut savoir en profiter, a-t-il précisé. "C'est pourquoi il est si important à ce stade, d'éliminer les mesures qui faussent les échanges et les obstacles à l'accès aux marchés." Il a ajouté que pour développer les exportations de coton des pays en développement, il est également essentiel de renforcer leur compétitivité.


    Voir: www.unctad.org



recherche
UCTADWTO