•  home fr
  •  

    Les femmes qui éclairent la nuit

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    © Paola Gianturco Soudeuse, Condega, Nicaragua
    Cliquer ici pour voir les photos

    Dans plusieurs communautés à travers le monde, des femmes fortes et dévouées brisent le carcan des stéréotypes de genre pour gagner leur vie et subvenir aux besoins de leur famille.

    Selon le Programme des Nations Unies pour le développement, un quart des familles à travers le monde sont exclusivement dirigées par des femmes et un autre quart principalement par des femmes. Je leur porte une grande admiration.

    Pendant les 12 dernières années, j'ai travaillé comme photo-reporter pour témoigner du sort réservé aux femmes dans 40 pays. Beaucoup de femmes que j'ai photographiées vivent en dessous du seuil de pauvreté fixé par les Nations Unies et parviennent néanmoins à nourrir et éduquer leurs enfants grâce aux revenus dégagés par leur propre entreprise. Souvent analphabètes et sans réel accès aux ressources, elles privilégient le travail en groupe, parfois au sein de coopératives. À la tête de micro-entreprises et hors de portée du microcrédit, leur seul atout reste leurs compétences et leur détermination.

    Ces femmes ont conscience que l'éducation peut élargir les opportunités offertes à leurs enfants, filles et garçons. Mais même si elles sont exemptées de frais de scolarité, elles sont incapables d'acheter des chaussures, des uniformes, des livres, des cahiers et des crayons. À force d'acharnement, de débrouillardise et de détermination, elles parviennent à économiser les fonds nécessaires à la scolarisation de leurs enfants. Certaines doivent jongler pour tirer parti de quatre ou cinq projets générateurs de revenus à la fois. 

    L'histoire de ces femmes qui s'échinent à gagner de l'argent pour scolariser leurs enfants se répète à foison.

    Des artisanes du monde entier tirent parti d'un savoir-faire transmis par leur mère pour fabriquer et vendre des produits artisanaux que leurs cultures considèrent comme une «activité spécifiquement féminine»: tapis au Maroc et en Turquie; perles en Afrique du Sud; tissage au Guatemala; appliqué au Panama; broderie en Inde et en Thaïlande; poterie au Népal; tricot en Bolivie. Lors de nos rencontres, ces femmes sont devenues des amies et des modèles. Elles m'ont fait prendre conscience de la petitesse du monde - et de la grandeur des femmes.

    Aujourd'hui, partout où m'emmène mon travail, je rencontre des femmes locales qui s'entraident pour résoudre des problèmes insolubles qui rendent difficile leur vie et celle de leur famille. Ces groupes de femmes au bas de l'échelle sociale utilisent des stratégies créatives et des approches entrepreneuriales pour éclairer la nuit.

    Les Népalaises et les Nicaraguayennes bousculent allègrement les stéréotypes de genre en occupant des emplois jugés inappropriés pour des femmes: chauffeurs de taxis à Katmandou; responsables de treks dans l'Himalaya; soudeuses, menuisières et électriciennes à Condega. Ces emplois offrent davantage d'opportunités et de revenus que les "activités spécifiquement féminines":

    Près de Kisumu au Kenya, 43 groupes de femmes rurales combattent la pauvreté, la maladie et la malnutrition. Elles font creuser des puits profonds à crédit pour vendre de l'eau (un jerrycan plein coûte quelques centimes). Au fil du temps, elles remboursent le foreur et utilisent les produits de la vente pour acheter des graines et faire pousser des aliments.

    Ces femmes débrouillardes sont le sujet de mon prochain livre. Dix-huit des 23 groupes de femmes qui éclairent la nuit bénéficient du Fonds mondial pour les femmes, auquel je reverse tous les droits d'auteur. L'idée d'écrire des livres à titre philanthropique m'est venue des femmes à faibles revenus, armées de courage et animées d'un dynamisme entrepreneurial, qui vivent dans les pays en développement et qui proposent de nouvelles façons de laisser un héritage économique, social et artistique.

    In Her Hands: Craftswomen Changing the World (coauteur: Toby Tuttle) et Women Who Light the Dark sont publiés chez PowerHouse Books.



recherche
UCTADWTO