•  home fr
  •  

    Les femmes dans le secteur du café

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    © iStockPhoto Productrice de café équitable

    Partout dans le monde, les femmes sont très actives dans la production de café. Quelques associations internationales s'efforcent d'améliorer leur accès à l'égalité en matière de propriété et d'emploi.

    Sur les exploitations caféières familiales, qui produisent la majorité du café africain, ce sont en général les femmes qui sont chargées de l'entretien et de la cueillette. Là comme ailleurs, leur contribution est vitale. Malgré cela, elles ont peu de contrôle sur le produit de la vente et le secteur caféier prend peu, voire aucune, disposition allant dans l'intérêt des femmes. Sans informations ou formation autres que celles intéressant le travail de terrain, les femmes ont peu l'occasion de s'immiscer dans les décisions qui les affectent.

    La recherche montre qu'améliorer l'accès des femmes aux ressources, notamment dans le secteur agricole, a un impact marqué sur l'éducation, la santé, la nutrition, le bien-être général et la réduction de la pauvreté. Pour que les femmes - et donc leur famille et leur communauté - prospèrent, les différences traditionnelles fondées sur le genre ne doivent plus les confiner dans la production de subsistance; il est temps de prendre en compte leur potentiel dans le secteur du commerce. Sans réformes gouvernementales ciblées, les femmes des régions rurales ne bénéficieront pas des opportunités qu'elles méritent. La sensibilisation et l'éducation sont fondamentales.

    Associations de femmes dans le secteur du café

    Historiquement, les groupes et associations de femmes sont un bon moyen d'améliorer les droits et l'accès aux services, et de favoriser l'autonomisation sociale et économique. Renforcer la capacité - via l'accès à l'information, au crédit, à l'infrastructure et autres services de développement du commerce - est essentiel à la participation des femmes à la prise de décision.

    Tirant profit de l'imposante base de connaissance offerte par Le Guide du café et sa version internet (www.leguideducafe.org), l'ITC aide actuellement l'Association des producteurs de café d'Afrique de l'Est (EAFCA) à élaborer des programmes de développement dans 11 pays, incluant une composante sur les femmes dans le secteur du café. Leur rôle dans ce secteur a été un des thèmes de la conférence annuelle de l'EAFCA sur le café organisée à Kigali, Rwanda, en février 2009 avec l'appui de l'ITC.

    En octobre 2008, l'ITC a permis à deux employées d'EAFCA d'assister à la première véritable conférence internationale sur les femmes dans le secteur du café organisée au Costa Rica. La conférence était coordonnée par une importante organisation axée sur le partage des connaissances et la formation à l'intention des femmes (Women in Coffee, WIC), qui opère principalement en Amérique centrale.

    WIC est une des rares organisations œuvrant à améliorer les conditions des femmes dans le secteur du café. Café Femenino Foundation, autre organisation de ce type, a commencé par aider les communautés du Pérou; elle collabore aujourd'hui avec dix pays d'Amérique latine et s'apprête à s'engager en Afrique. L'institut pour la qualité du café (Coffee Quality Institute, CQI) a été très efficace par le passé, mais son programme pour les femmes du secteur caféier est au point mort faute de fonds. Le CQI promeut la formation au leadership féminin en mettant en relation des mentors femmes aux États-Unis avec des pairs en Amérique australe et centrale.

    Les associations nationales de femmes du secteur caféier les plus importantes en taille et importance sont en Amérique centrale: Alianza de Mujeres en Café de Costa Rica (Alliance costaricaine des femmes du secteur du café); Mujeres en Café de Guatemala (Les femmes du secteur du café au Guatemala); et Flores del café - Movimiento de Mujeres (Fleurs de café - Mouvement de femmes) au Nicaragua. Quelques pays (Mexique, Colombie, Pérou, Kenya et Inde) disposent de petits groupes de femmes au plan national ou dans certaines régions des pays.

    Grâce à sa collaboration avec EAFCA, l'ITC a pu élargir son réseau de femmes dans le secteur du café. En 2008, ses contacts lui ont permis de mener une étude sur les femmes dans 15 pays producteurs de café à travers le monde. Les résultats ont d'autant plus de valeur qu'on disposait jusqu'ici d'informations réduites.


    © iStockPhoto Cerises de café indonésien fraîchement cueillies


    © EAFCA Participantes à la conférence Women in Coffee, Costa Rica


    © EAFCA Participantes à la Conférence, Costa Rica



    Rôle assumé par les femmes dans la production de café

    Le rôle des travailleuses au sein de la main-d'œuvre varie fortement d'un pays à l'autre, voire à l'intérieur d'un même pays. Ainsi au Viet Nam, près de 50% des commerçants sont des femmes, taux supérieur à celui d'autres pays. Au Brésil, qui produit un tiers du café mondial, peu de femmes sont affectées aux travaux des champs ou à la cueillette, du fait d'une forte mécanisation du secteur. Le Mexique illustre bien les divers rôles assumés par les femmes dans le secteur caféier d'une région à l'autre. Le tableau 1 montre la diversité des activités féminines dans les 15 pays soumis à l'étude de l'ITC.

    Les femmes entrepreneurs dans l'industrie du café

    Le nombre de femmes entrepreneurs reste faible dans le secteur caféier à tous les niveaux. Il est difficile d'évaluer la situation pour plusieurs raisons, comme une distinction parfois floue entre propriété et droits d'utilisation, et la copropriété pour les couples mariés. Le tableau 2 montre que, malgré des variations notables, en moyenne les femmes ne détiennent que 15% de la terre, des produits échangés et des entreprises caféières.

    L'ITC élabore actuellement des programmes pour renforcer la coopération avec les femmes des pays producteurs de café. Ceux-ci seront surtout basés sur les multiples ressources fournies dans le Guide du café.

    Tableau 1
    Participation des femmes en pourcentage de la main-d'oeuvre totale

    Fonction
    dans la
    chaîne de
    valeur
    Fluctuation
    (faible-élevé)

    Participation
    "habituelle"

    Travail sur
    le terrain
    10-9070
    Récolte20-8070
    Commerce
    intra-national
    5-5010
    Tri20-9575
    Exportation0-4010
    Autres
    (certification,
    laboratoires, etc.)
    5-3520


    Tableau 2
    Les femmes entrepreneurs en pourcentage du total (incluant la copropriété)

    PropriétéFluctuation
    (faible-élevé)

    Niveau
    "habituel" de
    propriété

    Terres consacrées
    à la production
    de café (incluant les
    droits d'utilisation)
    5-7020
    Café
    (une fois récolté)
    2-7015
    Café
    (vendu au national)
    1-7010
    Entreprises du secteur du café
    (e.g., exportateurs,
    laboratoires,
    certificatrices,
    transports)
    1-3010

    Le Guide du café

    Le site internet du Guide du café, est basé sur une des publications les plus populaires de l'ITC. Il propose plus de 500 rubriques continuellement mises à jour sur les statistiques, les marchés, les certifications, les contrats, la logistique, le financement, la couverture, le contrôle de qualité, etc. Il offre également un service de questions-réponses, incluant plus de 200 réponses détaillées à des questions émanant surtout des pays producteurs de café. Le site est accessible en français, anglais, et espagnol.

    D'autres références utiles pour les femmes et le café incluent

    Association du café fin d'Afrique de l'Est

    The International Women's Coffee Alliance

    Café Femenino Foundation (voir aussi www.coffeecan.org)

    The Coffee Quality Institute



recherche
UCTADWTO