•  home fr
  •  

    Le karité, source de prospérité

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    © CCI Noix de karité

    En approvisionnant The Body Shop en beurre de karité, une coopérative de femmes du Ghana améliore le sort des femmes et des communautés. Une initiative de l'ITC au Mali présente un potentiel similaire via une stratégie gouvernementale.

    Depuis des siècles, les femmes d'Afrique de l'Ouest utilisent le beurre de karité pour protéger leur peau des vents secs du Sahara. Aujourd'hui, le beurre leur assure une protection d'une toute autre nature.

    Depuis 1994, un groupe de femmes du nord du Ghana approvisionne The Body Shop en beurre de karité dans le cadre de son programme de commerce équitable. Les profits de ce nouveau marché d'exportation ramène l'espoir dans un pays où 43% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

    Les profits, catalyseurs de la prospérité

    L'association Tungteiya Shea Butter permet de faire vivre plus de 400 femmes dans 11 villages de la région de Tamale au nord du Ghana. Elles conquièrent indépendance et respect de soi tandis que leurs communautés gagnent de précieuses ressources. Grâce à leurs revenus, les femmes ont acheté des conduites d'eau et des puits pour leurs villages, amélioré les conditions et l'installation sanitaire de leur logement et acheté de la nourriture. Les profits de Tungteiya ont permis de créer trois nouveaux centres médicaux et dix jardins d'enfants, et garantissent toujours des fonds pour les enseignants et l'achat de matériel scolaire. Et surtout, ces femmes ont pu envoyer leurs enfants, notamment leurs filles, à l'école secondaire. Elles ont aussi bénéficié d'une formation commerciale de base pour améliorer leurs compétences entrepreneuriales.

    Les femmes concernées estiment que leurs activités leur ont permis de gagner la considération des hommes de leurs communautés. Ces progrès sont prometteurs pour le Ghana qui se classe 77ème sur 130 pays pour l'indice d'écart de genre global du Forum économique mondial.

    Si ce respect est synonyme de développement, les femmes ghanéennes n'ignorent pas que l'analyse des stéréotypes de genre profondément enracinés sera longue. En produisant du beurre de karité au sein même de leurs communautés, les femmes sont en mesure d'assumer les rôles qui leur sont traditionnellement dévolus au sein de la famille, comme s'occuper des enfants et des tâches ménagères. Elles espèrent qu'en permettant à leurs filles et leurs garçons d'accéder à l'éducation, la situation des générations futures s'en trouvera améliorée.

    En s'approvisionnant directement dans les pays en développement, le programme de commerce communautaire garantit un juste prix aux producteurs. Mais les bienfaits se font également sentir dans le monde développé. L'initiative a permis à The Body Shop d'élargir son marché, de se faire connaître dans le monde entier et d'offrir aux entreprises un modèle efficace de partenariats commerciaux éthiques.

    Un programme similaire appliqué au Mali avec l'appui de l'ITC témoigne également du potentiel des exportations à améliorer le sort des femmes des pays en développement. Plusieurs programmes récents de l'ITC s'appuient sur la production de beurre de karité pour aider les Maliennes à améliorer leurs compétences entrepreneuriales et leurs revenus.

    Soutien à l'échelon national

    Les groupes communautaires, les associations et les relations solides, tels ceux décrits ci-avant, peuvent donner des résultats fructueux. Mais garantir la pérennité à long terme et une croissance économique élargie dans ce secteur nécessitent des changements afin d'instaurer un environnement favorable et soutenir les organisations au plan national.

    En 2005, l'ITC a réuni les diverses parties prenantes de l'industrie du beurre de karité au Mali: groupes de productrices, ramasseurs, exportateurs, organismes d'appui aux entreprises techniques et commerciales (spécialistes de l'emballage, la qualité et la production notamment), banques de développement et agences gouvernementales; la réunion a étudié la performance à chaque étape de la chaîne de valeur relativement aux options des marchés cibles.

    En conséquence, le Gouvernement du Mali a approuvé en 2006 une stratégie sectorielle de développement et d'exportation. Au rang des partenaires au développement figurent la Banque mondiale, des agences de développement allemande et française (respectivement l'Agence française de développement et Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'Agence canadienne de développement international, l'Agence américaine pour le développement international et plusieurs ONG internationales.

    En plantant de nouveaux acacias, en améliorant les façons culturales et les compétences des ramasseurs, et en réduisant les dommages post-ramassage, la stratégie a déjà permis d'améliorer le rendement économique et social pour les producteurs maliens. La biocosmétique a conquis de nouveaux marchés en Europe et en Amérique du Nord, et le nouvel équipement de séchage a renforcé la stabilité de la qualité. Confiance et transparence régissent les relations entre ramasseurs, acheteurs et exportateurs, avec un appui de partenariats facilitant l'accès aux informations sur les marchés, les acheteurs et les prix. La qualité du beurre de karité est désormais stable et les producteurs ont vu leurs revenus graduellement progresser.

    L'ITC travaille actuellement avec l'équipe de coordination du développement sectoriel au Mali afin de pérenniser l'appui au développement économique et social, et la croissance des exportations dans le secteur du beurre de karité jusqu'en 2010, via son travail dans le cadre du Programme tous ACP relatif aux produits de base agricoles financé par l'Union européenne.



recherche
UCTADWTO