•  home fr
  •  

    Le CCI et le Danemark encouragent le commerce Sud-Sud du coton

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2006

    Avec le soutien financier du Danemark, le CCI s'emploie à renforcer la compétitivité des exportations de coton africaines, notamment vers l'Asie.

    La Conférence ministérielle de Hong Kong (Chine) de 2005 a demandé instamment à la communauté du développement et aux Membres de l'OMC «d'intensifier encore [leur] aide concernant spécifiquement le coton [et] d'appuyer la coopération Sud-Sud, y compris le transfert de technologie». Un projet du CCI financé par le Danemark va dans ce sens. 



    Le coton est une importante culture marchande en Afrique, notamment pour les pays les moins avancés dont le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad et le Mali. Ils sont fortement tributaires des exportations de coton brut, qui représentent plus de 50% des recettes d'exportation. Le continent africain compte 33 pays producteurs et exportateurs nets de coton.



    Grâce à la subvention danoise (US$ 580 000), le CCI aidera les cotonniers africains à mieux comprendre et intégrer les marchés mondiaux, notamment asiatiques. Le projet, qui inclut un volet sur la commercialisation, complète les initiatives d'autres donateurs dans divers secteurs: développement agricole, production cotonnière et renforcement de la qualité. En aidant les producteurs à mieux promouvoir leurs exportations, ils tireront pleinement parti de l'amélioration de la production, de la productivité et de la qualité.



    Le CCI doit publier un guide de référence («Cotton Exporter's Guide») sur la prospection de nouveaux partenaires sur les marchés mondiaux grâce auquel les exportateurs de coton (petits producteurs et négociants notamment) apprendront à finaliser les commandes et gérer le processus global d'exportation.



    Une partie sera consacrée aux nouveaux marchés cotonniers asiatiques, notamment chinois. Alors que la Chine est le plus grand producteur mondial de coton (5,8 millions de tonnes pour 2005-2006), il lui manquera près de 3 millions de tonnes pour couvrir ses besoins sur cette période. Elle offre des débouchés potentiels croissants au coton d'Afrique de l'Ouest.



    En 2004, pour la sixième année consécutive, la consommation mondiale de coton a progressé de 5,5% pour se fixer à 22,4 millions de tonnes.



    En 2004, les pays en développement d'Asie ont transformé 68% du coton mondial en produits textiles et vêtements, soit une hausse de 56% par rapport à 1998. La difficulté à pénétrer les marchés asiatiques a poussé le CCI à collaborer avec les autorités des pays importateurs au nom des exportateurs africains.



    Le projet aidera les exportateurs africains à mieux cerner les besoins du marché asiatique et permettra de créer des partenariats Sud-Sud entre exportateurs africains et importateurs asiatiques, notamment pour les produits à valeur ajoutée. L'objectif est de dynamiser les pays en développement asiatiques (notamment la Chine) et d'encourager l'assistance technique entre pays en développement pour créer une situation gagnant-gagnant: les pays africains exporteront davantage de coton de qualité et les pays en développement d'Asie importeront du coton de qualité essentiel au dynamisme du secteur du textile et de l'habillement.





    Pour plus d'information, veuillez contacter Matthias Knappe à l'adresse:knappe@intracen.org







recherche
UCTADWTO