•  home fr
  •  

    La femme et le marché mondial

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3-4/2008

    Dans cette édition en ligne, des décideurs politiques du monde entier, du Canada au Cambodge, nous font part de leur expérience en vue d'intégrer les femmes aux cadres nationaux de développement bénéficiant en priorité aux pauvres.

    Le Cambodge fait appel à la coordination entre les ministères et les parties prenantes responsables. Au Canada, la campagne en faveur de l'égalité hommes-femmes est appuyée par une recherche qui montre que l'égalité de chances aurait pour effet d'améliorer les revenus personnels à hauteur de US$ 168 milliards, d'accroître de 1,6 millions le nombre de femmes accédant à l'emploi et d'augmenter considérablement le produit intérieur brut de 21%. L'Ouganda quant à elle vient de réformer sa stratégie nationale d'exportation pour tirer parti de la capacité des femmes à générer de la richesse et à lutter contre la pauvreté.

    Pour être efficace, la réduction de la pauvreté doit reposer sur des revenus durables générés par le commerce plutôt que par l'aide. Une des clés cachées de la réussite dans les pays les moins avancés tient à la rigueur du diagnostic posé - et à l'identification des obstacles freinant la participation des femmes au commerce. Le Cadre intégré renforcé offre un bon moyen de s'attaquer à ces obstacles et de traduire les solutions en stratégies nationales de réduction de la pauvreté

    Les programmes de diversité des fournisseurs sont une bonne occasion pour les femmes entrepreneurs de s'insérer dans les chaînes de valeur mondiales. Dans ce numéro, AT&T déclare avoir dépensé chaque année plus de US$ 2 milliards en faisant affaire avec des femmes chefs d'entreprises et avoir récupéré US$ 26 milliards de revenus annuels à travers ce programme de diversification des fournisseurs. Ce geste n'a rien de philanthropique.

    J'espère que grâce à la présentation des nouvelles approches en matière d'élaboration de politiques, des agents du changement - notamment des associations de femmes chefs d'entreprise - et des avantages de l'entrepreneuriat féminin, ce numéro vous incitera à agir en faveur de l'autonomisation économique des femmes fondée sur le commerce en 2009.


    Pour l'ITC, la Journée internationale des femmes de mars 2009 sera l'occasion de lancer le Programme sur les femmes et le commerce, qui nous permettra d'élargir notre portée et de renforcer notre contribution à L'impact concret sur les exportations. Nous vous encourageons à vous joindre à nous.

    Patricia Francis
    Directrice exécutive
    Centre du commerce international


recherche
UCTADWTO