• LA PROMOTION COMMERCIALE EN ACTION

    L’avenir du commerce mondial passe par Internet et les organisations de promotion du commerce (OPC) ont un rôle central à jouer pour garantir qu’une part importante de cette valeur va à leurs exportateurs...

    La 8e Conférence et remise des prix mondiaux 2010 du réseau des OPC, organisée à Mexico City du 13 au 15 octobre 2010, a mis en lumière la nécessité pour les Organisations de promotion du commerce (OPC) et les entreprises qu’elles soutiennent de s’adapter aux conséquences de la crise économique mondiale.  ..

    Les Prix 2010 du réseau des OPC ont récompensé l’excellence dans le domaine des initiatives de développement des exportations lancées par des organisations de promotion et d’appui au commerce afin de doper les résultats à l’exportation. ..

    Sur un marché où les clients sont plus exigeants que jamais et les ressources rares, atteindre l’excellence dans la chaîne d’approvisionnement est de plus en plus difficile...

    Réussir dans l'exportation peut se révéler essentiel pour les PME, qui contribuent ainsi à la prospérité des pays en développement, dynamisent l'économie au niveau de la communauté et créent des revenus durables pour leurs employés et leur famille. Pourtant, alors que la mondialisation des marchés crée de nouveaux débouchés, un enchevêtrement de normes et de réglementations complexes ou d'autres obstacles commerciaux constituent autant de freins pour les entreprises à la recherche de marchés. Les guides du CCI Les Clefs de l'exportation fournissent l'information nécessaire à ces firmes pour qu'elles fassent un bond sur les marchés internationaux...

    Une approche novatrice de la compétitivité, liée au secteur, met l'accent sur l'augmentation de valeur pour les biens et services destinés à l'exportation. L'analyse de la chaîne de valeur peut aider les pays en développement à tirer un meilleur profit de leurs exportations...

    L'Australie s'engage dans un projet ambitieux en vue de doubler le nombre des exportateurs australiens d'ici à 2006 et d'accroître l'appui de la communauté au commerce international en la sensibilisant aux avantages issus de l'investissement et du commerce...

    Quelle est la meilleure manière, pour les OPC, de contribuer au développement du commerce et à la réduction de la pauvreté? Comment peuvent-elles renforcer la compétitivité nationale dans le contexte actuel en rapide mutation?..

    En août 1998, un jeune homme, futur entrepreneur, de retour à Ruritania après un séjour linguistique d'une année en Europe, s'adressait ainsi à ses chers parents. «Ils obtiennent tout ce qu'ils veulent, là-bas. Mais ce qu'ils n'ont pas, c'est quelque chose comme les accessoires que nous produisons à Ruritania. Un énorme marché est prêt et attend. Tout ce qu'il faut, c'est convertir cette petite fabrique au coin de la rue avec des installations de production en masse pour exporter et notre fortune est faite!» Son enthousiasme a été contagieux. Ils commencèrent à agrandir l'entreprise familiale, commandèrent une machine dernier cri pour leur production, et engagèrent de centaines de travailleurs. Au bout d'une année, ils produisaient plus d'articles en une semaine qu'ils n'en avaient fabriqués auparavant en une année pour le marché local, et les entrepôts étaient pleins...

    Un pays en développement ou en transition peut-il connaître des réussites telles que celles de Uniquely B.C. Creative Arts Show et Uniquely Canada Show? L'expérience slovène laisse penser que ce modèle est exportable: Barbara Mowat et son équipe ont aidé les collaborateurs commerciaux de Uniquely Slovenia à promouvoir leur artisanat dans le monde. Peter Hulm a interviewé Zdenka Kovac, Directrice du Centre de développement des petites entreprises (PCMG), en Slovénie, sur la genèse du premier salon du cadeau de Uniquely Slovenia tenu à Los Angeles, Californie, en juillet 2001...

    Au sein d'un environnement commercial turbulent, les innombrables occasions d'affaires vont trouver preneur grâce à l'intensité de la compétition. La position des acheteurs se renforce et la compétitivité des exportateurs devient toujours plus déterminante pour leur réussite. Dans ce contexte, les organisations de promotion du commerce des pays en développement et en transition doivent se recentrer sur la compétitivité pour mener les exportateurs de leurs pays vers le succès...

    L'âge de l'information signifie notamment nouveaux processus commerciaux, rapidité et choix accrus. Surtout, cela signifie internet. Tant les firmes que les particuliers peuvent y trouver abondance d'information. Étonnamment, ils sont nombreux à se tourner vers les sites gouvernementaux pour obtenir des renseignements fiables. Aux États-Unis, un tiers des usagers du net y cherchent des débouchés commerciaux...

    Comment les OPC répondent-elles aux difficultés inhérentes aux turbulences qui agitent aujourd'hui l'environnement commercial? Parmi les solutions adoptées: des campagnes de sensibilisation sur les bénéfices socioéconomiques de l'exportation, des programmes à large rayon d'action pour les PME, l'exploitation des technologies visant à améliorer les services et à étendre les réseaux, de nouveaux mandats ou partenariats dans le cadre de la promotion des investissements, et la réforme des institutions pour mieux répondre aux besoins de la clientèle...

    Ne compter que sur l'investissement étranger direct pour augmenter les exportations est un choix risqué. Des regroupements industriels à l'agriculture contractuelle, en passant par les villages de production à l'exportation et les réseaux d'affaires, différentes options stratégiques nationales méritent un examen attentif...

    Les OPC sont confrontées à de nombreuses difficultés dues à un contexte dynamique et changeant. Pourtant, il existe des possibilités de «rénover et réinventer» pour rester en phase. C'est le cas de l'OPC de Hong-Kong: après quelques années difficiles, le Bureau du développement et du commerce de Hong-Kong (TDC) peut à présent prévoir l'explosion des exportations, en raison de l'accession de la Chine à l'OMC. Pour mieux soutenir les exportateurs, le TDC va procéder à des aménagements dans son organisation tout en conservant ses forces...

    L'accès au financement demeure un facteur limitant pour les PME, surtout dans les pays en développement. Généralement, les banques leur refusent des prêts car elles sont perçues comme peu rentables et à risque. Pourtant, l'expérience montre que prêter aux PME peut se révéler avantageux et ne comporte pas plus de désagréments que le crédit aux grandes entreprises ou au secteur public...

    Les tendances mondiales de l'investissement étranger, la restructuration des activités, la diffusion des règles du commerce international et l'accessibilité instantanée de l'information commerciale sur l'internet sont autant de facteurs qui incitent JETRO à porter son regard au-delà des frontières nationales...

    «La 4e Conférence mondiale des OPC est survenue au bon moment; elle s'est concentrée sur les bonnes questions, auxquelles nous devons tous répondre. Il semble qu'il existe un consensus sur le fait que:les OPC doivent renforcer, redéfinir et faire mieux connaître leur rôle;les OPC doivent constamment se réinventer et avoir des échanges plus étroits entre elles, etles OPC doivent mieux articuler les liens entre le commerce, l'investissement et le développement socioéconomique.J. Denis Bélisle Directeur exécutif du CCI Extrait de l'allocution de clôture 4e Conférence mondiale des OPC Beijing, Chine, mai 2002..

    Le modèle actuel de développement de la planète est non durable. La reprise macro-économique balbutiante est fragile et restera non durable tant que nous n'aurons pas réalisé les promesses engagées - la relance verte. Pas plus que nous ne pourrons gérer la relance macro-économique à court terme sans intégrer des stratégies d'atténuation et d'adaptation au changement climatique dans nos politiques macro-économiques...

    Le lien entre commerce et développement est désormais largement admis. Le débat actuel porte toujours sur le choix de l'approche à adopter: doit-elle être structurée ou faire la part belle à la créativité?..

    Un emballage haut de gamme est un élément clé de la compétitivité sur les marchés les plus lucratifs des pays industrialisés. Le CCI tient à diffuser ce message et à donner les moyens aux PME du monde entier pour qu'elles adoptent de meilleurs emballages. Depuis le début des années 1970, le travail du CCI au Sri Lanka illustre l'essor de l'industrie de l'emballage de ce pays...

    La vision du CCI pour développer le commerce, contenue dans sa stratégie pour l'Afrique, repose sur la stimulation des flux commerciaux intra-africains, la mise en réseau intrarégionale des institutions d'appui au commerce, la stratégie de marque positive, la cohérence dans les questions sur la pauvreté et la parité homme-femme et la création de partenariats efficaces.Le CCI travaille avec les institutions africaines et vise les nouveaux acteurs qui influencent le commerce et le développement économique dans la société civile...

    Dans un effort conjoint pour protéger les artistes et les artisans des pays en développement contre le vol de leurs idées créatrices, le CCI et l'OMPI ont publié un guide de conseils pratiques...

    La crise économique mondiale a radicalement changé les opportunités de marché et l'environnement commercial international. En plein rééquilibrage de l'économie mondiale, la hausse de la consommation et de la demande sur les marchés émergents devrait propulser ceux-ci au rang de moteurs de l'économie.Dans cette édition, des femmes et des hommes d'affaires, des économistes et des chercheurs éminents partagent également leur point de vue sur l'impact de la mutation des marchés sur le commerce, l'investissement et les opportunités. Nous examinons aussi en détail certains problèmes et opportunités nés de cette mutation dans des secteurs comme l'investissement étranger, la biotechnologie, l'externalisation des services, le tourisme, les textiles et l'habillement...

    Alors que l'économie mondiale traverse une période de mutations rapides et profondes, les dirigeants des organisations de promotion du commerce du monde entier se sont réunis pour débattre de leur avenir en tant qu'acteurs du développement du commerce national et de la compétitivité des entreprises...

    Les institutions nationales sont essentielles à la dynamisation durable du commerce. Les organisations de promotion du commerce efficaces s'adaptent au contexte commercial en mutation. Tel est le premier message sur les OPC.Ce célèbre proverbe chinois, particulièrement bien adapté à tout type de développement durable, n'est pourtant pas suivi par les prestataires d'assistance technique, qui, dans leur hâte à bien faire et à le faire savoir, privilégient souvent la «solution de fortune» ou «l'action à réalisation rapide». En rassasiant l'homme affamé d'un poisson, ils obtiennent des résultats positifs immédiats qui contentent chacun sur le court terme. Mais quand l'homme revient le lendemain avec la faim au ventre, le donateur aura peut-être réaffecté les ressources vers une autre situation «à victoire rapide»...

    Les technologies de la communication permettent d'offrir des services plus spécialisés en plus grand nombre. Les OPC doivent désormais se focaliser sur les exportations de services, les pays européens étant à 80% basés sur ce secteur...

    «Rester dans le coup», telle est l'expression maîtresse de ce numéro de Forum. En cette période mouvementée pour le commerce, quelle orientation les organisations de promotion du commerce (OPC) devraient-elles prendre en vue d'aider leurs clients à rester compétitifs et adaptés?..

    Le train du numérique se trouve déjà sur la voie express. Cependant, de nombreuses firmes des pays en développement demeurent réticentes à s'y embarquer, en raison notamment des coûts élevés, des difficultés d'accès et d'un manque de confiance face au changement au niveau des compétences, de la structure et de l'approche. Les OPC doivent se réorganiser à l'interne et offrir de nouveaux services pour aider les PME à combler le fossé numérique. Elles doivent aussi coopérer plus étroitement entre elles...

    Bancomext, la Banque nationale de commerce extérieur du Mexique, a été la première organisation partenaire du CCI à publier une version nationale du guide en espagnol à l'intention des exportateurs débutants, avec le soutien de plusieurs donateurs. Elle fut aussi la première à produire des guides destinés à des secteurs d'exportation spécifiques...

    Des organisations de promotion du commerce (OPC) opérant en République de Corée, Ouganda, Colombie, Jamaïque, Australie et Bulgarie, ont reçu une récompense internationale en reconnaissance de leur réussite à l'exportation. Les lauréats témoignent de la capacité des OPC d'agir efficacement dans un contexte commercial difficile...

    Dans les pays asiatiques prospères, les OPC appuient les politiques commerciales et d'investissement pour l'exportation.Peu d'aspects de la politique commerciale sont autant polarisés que le débat sur l'intérêt des organisations de promotion du commerce (OPC) pour les pays en développement. Selon d'ardents partisans du libre-échange, elles sont (notamment celles financées et contrôlées par l'État) des entités bureaucratiques inefficaces et coûteuses sans réel effet sur les exportations privées et prônent pour les dynamiser une libéralisation rapide des importations et des taux de change compétitifs. À l'opposé, les protectionnistes, estimant que les entreprises privées ont besoin des OPC publiques pour exporter, font un lien direct entre réussite à l'exportation et expansion des OPC. Pour comprendre les OPC et autres questions institutionnelles complexes, les résultats empiriques des économies asiatiques dynamiques valent mieux que les théories économiques...

    Solutions communes«Certains pays participant au Cadre intégré m'ont confié qu'ils en avaient assez d'être scrutés et que le temps des solutions était venu. Avec le CCI, nous devons désormais prendre les diagnostics et voir comment élaborer des programmes pour fournir des services aux pays.»Kandeh K. Yumkella. Directeur général, ONUDI..

    La collaboration du CCI avec des femmes liées au commerce bouscule la perception du rôle que les femmes exportatrices jouent dans le développement social et économique...

    Les nouvelles tendances au sein du commerce international signifient que les OPC doivent changer. Le Centre coréen du commerce extérieur et des investissements (KOTRA) s'est penché sur ce qui est essentiel à ses yeux: les besoins de ses clients. Séduire une nouvelle clientèle, augmenter les services en ligne, décentraliser les activités pour renforcer sa présence sur le terrain, telle est sa nouvelle orientation...

    International Enterprise Singapore, ou IE Singapore, est le nouveau nom de l'OPC de Singapour. Il reflète une nouvelle mission: aider les compagnies sises à Singapour à réussir à l'extérieur...

    Jusqu'ici, les préoccupations liées au changement climatique et à l'environnement ont peu influencé la voie empruntée par la croissance économique en Asie du Sud-Est. Mais l'intérêt mondial croissant ainsi que la rude concurrence et la pression accrue qui pèsent sur les terres agricoles et les ressources en eau devraient changer la donne...

    La croissance des exportations de la Turquie, ces dernières années, donne des signes encourageants sur son potentiel économique. Ce pays compte sur ses petites entreprises pour continuer sur cette voie. Pour répondre aux besoins d'une multitude de nouveaux exportateurs, principalement des PME, le Centre turc pour la promotion de l'exportation a fait appel au CCI pour réorganiser ses services. Ensemble, ils ont élaboré une nouvelle approche dans la formation des conseillers commerciaux pour les petites entreprises, à présent appliquée dans d'autres pays...

    Pour être concurrentiel dans le contexte actuel des affaires, en rapide mutation, les stratégies nationales d'exportation doivent être redéfinies et les institutions d'appui au commerce doivent assumer de nouvelles tâches...