• back
  • TRADE FORUM PRODUCTS

  • BOIS

    Les exportations de bois à valeur ajoutée ont un avenir prometteur. La valeur des exportations de bois manufacturé des pays producteurs membres de l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) s'élevait à presque US$ 4,2 milliards en 1996-1997, soit la plus haute que les statistiques COMTRADE aient enregistrée jusqu'à présent. L'année suivante (1998) a connu une baisse de 17% à US$ 3,5 milliards. Malgré le manque de données complètes pour 1999, il est estimé que ces exportations se sont stabilisées. Certains pays ont expérimenté une bonne croissance en 1999-2000...

    Le modèle actuel de développement de la planète est non durable. La reprise macro-économique balbutiante est fragile et restera non durable tant que nous n'aurons pas réalisé les promesses engagées - la relance verte. Pas plus que nous ne pourrons gérer la relance macro-économique à court terme sans intégrer des stratégies d'atténuation et d'adaptation au changement climatique dans nos politiques macro-économiques...

    La crise économique mondiale a radicalement changé les opportunités de marché et l'environnement commercial international. En plein rééquilibrage de l'économie mondiale, la hausse de la consommation et de la demande sur les marchés émergents devrait propulser ceux-ci au rang de moteurs de l'économie.Dans cette édition, des femmes et des hommes d'affaires, des économistes et des chercheurs éminents partagent également leur point de vue sur l'impact de la mutation des marchés sur le commerce, l'investissement et les opportunités. Nous examinons aussi en détail certains problèmes et opportunités nés de cette mutation dans des secteurs comme l'investissement étranger, la biotechnologie, l'externalisation des services, le tourisme, les textiles et l'habillement...

    Jusqu'ici, les préoccupations liées au changement climatique et à l'environnement ont peu influencé la voie empruntée par la croissance économique en Asie du Sud-Est. Mais l'intérêt mondial croissant ainsi que la rude concurrence et la pression accrue qui pèsent sur les terres agricoles et les ressources en eau devraient changer la donne...