• back
  • 2004-1 NUMÉRO

  •  
  • Numéro 1/2004

                                                                                                                                                      ;1-2004 

  •  
  • Le numéro 3/1994 du Forum du commerce relevait les dates marquantes des trente premières années du CCI. En voici la reproduction.

    Malgré les revers de Cancún, le Programme de Doha pour le développement offre toujours des possibilités pour les économies en développement et en transition.

    À l'occasion du 40e anniversaire du CCI, nous allons publier une série spéciale de récits illustrant comment le CCI et ses partenaires ont mis le commerce au service du développement. Si vous habitez un pays en développement ou en transition et que vous connaissez des réussites dans l'exportation ou les «meilleures pratiques» ou des expériences montrant comment le commerce a contribué au développement, nous sommes intéressés par votre histoire.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2004 En 2003, le CCI a évalué l'offre et la demande de services d'information commerciale en Bolivie, en coopération étroite avec les institutions d'appui au commerce du pays. Il a mené à bien deux enquêtes complètes, avec notamment l'

    Encouragés par le succès de leur premier Atelier sur la protection juridique des objets d'artisanat originaux (La Havane, 2001), le CCI et l'OMPI, en association avec l'UNESCO et l'OIT, ont tenu un séminaire durant la Foire internationale d'artisanat de La Havane (décembre 2003).

    Cette année, le CCI célèbre ses 40 ans. Forum du commerce également, qui constitue ainsi le plus ancien service proposé par le CCI. Tant le CCI que son organe de presse ont grandi et évolué au fil des années, mais tous deux sont restés fidèles à la mission du CCI: aider le secteur des affaires des pays en développement à être compétitif sur la place de marché mondiale en évolution.

    L'Association mondiale des petites et moyennes entreprises (WASME) et le CCI ont uni leurs forces pour mettre sur pied un cours de formation intitulé «Développer des programmes de promotion commerciale efficaces» (Genève, janvier 2004). Trente cadres professionnels de la branche, issus des secteurs public et privé et représentant 16 pays en développement, ont suivi ce cours.

    Cette année, le Forum exécutif du CCI se retrouve à Montreux (Suisse), après trois rencontres tenues à Cancún (Mexique), Sofia (Bulgarie) et Port of Spain (Trinité-et-Tobago).

    Qui est le consommateur responsable, ce nouveau et puissant personnage qu'on retrouve dans les cours d'économie et les négociations commerciales? Quelqu'un qui achète dans un magasin qui engage sa responsabilité sociale, semble-t-il.

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2004 L'Assemblée des exportateurs turcs lance un projet de formation de deux ans afin d'instruire les personnes chargées de conseiller les PME en matière de gestion, d'exportation et d'utilisation des technologies de l'information et d

    Une évaluation conjointe du CCI a démarré. Dirigée par l'Agence danoise d'assistance au développement (Danida), elle est financée par sept donateurs et menée sous les auspices d'un groupe de pays membres du Groupe consultatif commun du CCI. Ce consortium, qui met en œuvre l'évaluation, est notamment constitué par DMI Associates (France), Ticon DCA (Canada), Copenhagen DC (Danemark) et Ace Global (Inde).

    Ces opinions, recueillies sur le terrain, donnent un aperçu des projets d'assistance technique en cours en 2003.

    Merci pour les éclairages intellectuels que Forum m'a apportés. La plupart des Africains sont toujours fermement convaincus que les rapports Nord-Sud, y compris le commerce, ont leur origine dans le colonialisme, principale cause du sum m'a apportés. La plupart des Africains sont toujours fermement convaincus que les rapports Nord-Sud, y compris le commerce, ont leur origine dans le colonialisme, principale cause du sous-développement de ce continent. Pourtant, votre revue révèle que le fait d'avoir négligé les contraintes de l'offre en a été l'origine. Des preuves empiriques montrent que d'autres ex-colonies comme l'Inde, la Malaisie et Singapour se développent grâce à l'engagement de leurs dirigeants à créer un environnement propice.

    L'externalisation à l'échelle mondiale profite à plusieurs pays en développement et en transition. C'est aussi un changement de structure fondamental dans l'entreprise.

    C'est avec joie que je vous envoie ce message à propos de votre intéressant numéro de la revue Forum du commerce intitulé «Les femmes dans l'éc

    Les négociations commerciales, la lutte contre la corruption, l'externalisation, les chaînes de valeur, la technologie et l'élargissement de l'Europe sont quelques tendances qui influent sur la forme du commerce à venir.Le CCI a relevé ces tendances, ainsi que leur pertinence pour les entreprises des pays en développement, dans un rapport spécial issu de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

    Haïti est un des pays les plus pauvres du monde. Pourtant, avec le soutien du CCI, il aide le Burundi à pénétrer le marché mondial des parfums.

    Le CCI a formé les responsables de l'information commerciale des institutions d'appui au commerce de la Bolivie, du Cap-Vert, de la Chine, du Kenya, de l'Afrique du Sud et de la Zambie sur la gestion des services d'information dans un contexte numérique et en évolution. Ce séminaire s'est déroulé durant deux semaines à Genève et à Londres (novembre-décembre 2003).

    Mon organisation, qui est abonnée à Forum du commerce, offre des services aux producteurs de pays en développement pour renforcer leurs capacités à l'exportation. Lors d'un nouvel atelier de formation sur l'efficacité des missions commerciales, nous nous sommes servis de l'article «Les négociations commerciales: l'offre d'ouverture» (N° 2/2000) pour élaborer des jeux de rôles relatifs aux négociations et proposer des conseils sur les «meilleures pratiques». Nous allons inaugurer cet atelier avec de petites entreprises du Malawi et répéterons l'exercice dans plusieurs autre

    Propos recueillis par Peter HulmPour vous présenter un aperçu de notre édition spéciale sur le 40e anniversaire du CCI en fin d'année, nous nous sommes adressés à deux «historiens» du CCI: Jacqueline Rigoulet et Frederick J. Glover. Dans cette interview, ils essaient de faire comprendre le travail au sein du CCI à ses débuts.

    Pour toute agence de coopération technique, le secret de la réussite réside dans l'adaptation de ses programmes d'assistance aux besoins des clients et dans leur prestation efficace.

    Grâce à un partenariat entre le CCI et Team Canada, Inc., les exportateurs canadiens et les professionnels du commerce ont accès à TradeMap, puissant outil pour la recherche stratégique de marchés et le développement du commerce.

    Les entreprises et les organisations multilatérales agissent contre les pots-de-vin dans le monde des affaires, soutenant les efforts nationaux pour enrayer la corruption.

    Le 1er mai 2004, dix pays rejoignent l'Union européenne, qui devient ainsi le plus grand marché du monde. Cela va créer de nouveaux débouchés, même pour ceux qui n'en font pas partie.

    Le CCI édite divers bulletins relatifs au commerce international qui viennent compléter les ouvrages ou les documents techniques. Pour vous y abonner, veuillez prendre contact avec les sections spécialisées du CCI ci-dessous.

    Effective public-private partnership in the information technology sector: How to enhance business and trade capacities.

    Le PC-TAS (Trade Analysis System on Personal Computer) du CCI, qui couvre les années 1998 à 2002, est à présent disponible.

    Une révolution se dessine dans le domaine de l'approvisionnement en biens et services. Elle va changer fondamentalement les rapports entre les coûts et les retours.

    La technologie numérique représente un levier de développement majeur, souvent méconnu. Après l'éclatement de la bulle des sociétés point-com, les petites entreprises et les pays asiatiques sont maintenant prêts à tirer parti des nouvelles technologies. Pourtant, une surabondance d'information demeure l'écueil principal pour l'intelligence commerciale.