• back
  • TRADE FORUM COUNTRIES

  • ZIMBABWE

    A Bombay, en Inde, le Département de la science et de la technologie a démarré un projet pilote de gestion intégrée des déchets. Une usine prototype de «pelletisation» de combustible a été mise en marche à partir d'intrants locaux...

    Bien que généralement méconnus, au cours de ces 20 dernières années, les technologies, les produits et les services liés à l'environnement ont tellement augmenté qu'ils rattrapent les industries aérospatiale et pharmaceutique, soit un marché mondial de US$ 450 milliards en l'an 2000. D'ici à 2010, il est estimé que ce secteur va parvenir à US$ 640 milliards. Les marchés en développement et en transition représentent plus de 15% de ce total...

    Comment une entreprise d'un pays en développement peut-elle soutenir la concurrence dans ce secteur hautement spécialisé et capitalistique alors qu'une éducation préalable des clients est nécessaire et que les règles de passation de marchés sont complexes et la concurrence des grandes entreprises féroce?..

    Ceux qui ont célébré l'échec de la Conférence ministérielle de Cancún n'appartiennent pas aux milieux économiques. En effet, ces milieux ont témoigné de leur inquiétude...

    Les programmes ciblés aident les femmes exportatrices à obtenir l'aide qui leur fait défaut...

    L'Afrique dispose d'une longue tradition cotonnière. Avant la fin des quotas dans le textile et l'habillement, l'Europe était le principal débouché du coton africain. Entre 2000 et 2009-2010, les importations de coton ont reculé dans les 27 pays de l'UE, passant de 1 077 millions à 276 000 tonnes alors qu'elles ont progressé en Chine et au Bangladesh passant respectivement de 52 000 à 1 893 millions de tonnes et de 192 000 à 652 000 tonnes...

    Le cuir est un des produits les plus négociés du monde. Le commerce du cuir, qui représente plus de US$ 60 milliards par année, va encore croître. Le secteur africain du cuir est doté d'un fort potentiel, mais souffre de l'écart entre ses ressources et la production. Un programme de développement du CCI est venu stimuler cette activité...

    Les exportations de bois à valeur ajoutée ont un avenir prometteur. La valeur des exportations de bois manufacturé des pays producteurs membres de l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) s'élevait à presque US$ 4,2 milliards en 1996-1997, soit la plus haute que les statistiques COMTRADE aient enregistrée jusqu'à présent. L'année suivante (1998) a connu une baisse de 17% à US$ 3,5 milliards. Malgré le manque de données complètes pour 1999, il est estimé que ces exportations se sont stabilisées. Certains pays ont expérimenté une bonne croissance en 1999-2000...

    Le marché global des logiciels relatifs à l'environnement était estimé à près de US$ 1,8 milliard en 1995, dont US$ 1,14 milliard étaient destinés aux services et conseil. Quels sont les instruments de technologie de l'information auxquels un ingénieur consultant peut avoir recours pour être compétitif sur le marché des services environnementaux? Bref aperçu...

    L'emballage représente un secteur vital pour toute économie. Il consomme en effet d'importantes quantités de ressources. Comme la durée de vie d'un emballage est souvent limitée, ces ressources (matériaux et énergie) sont considérées parfois comme perdues. Il en résulte une pression accrue en vue de diminuer le volume des emballages et de les réutiliser, ou au moins de les recycler en récupérant des matériaux et en économisant de l'énergie. La prise de conscience de la nécessité de planifier un avenir durable favorise un climat de changement spectaculaire dans ce domaine...

    Nous avons posé 10 questions à Robin Cameron, Directeur exécutif de Fairtrade Labelling Organizations (FLO) International..

    L'arbitrage et les modes alternatifs de règlement des différends commerciaux gagnent du terrain en Afrique et assainissent le climat des investissements et du commerce...

    Dans leur course aux nouvelles sources d'inspiration et d'approvisionnement pour la prochaine collection éthique, les stylistes internationaux lorgnent de plus en plus vers l'Afrique, ses créateurs et ses communautés.En 2008, l'ITC a démarché les grands noms de la mode et les distributeurs d'Italie et du Royaume-Uni pour évaluer les débouchés potentiels des sacs et accessoires fabriqués en Afrique dans le but de s'associer directement avec une grande maison de couture.Luisa Laudi, Directrice de la création chez MaxandCo. (Groupe Max Mara), a décidé d'utiliser certains échantillons de broderie au crochet pour développer une collection de sacs et d'écharpes. Les premiers prototypes sont arrivés au bout de quelques semaines: sacs, ceintures et bracelets crochetés avec du fil de coton fabriqué à Nairobi...

    Cette année, l'Afrique avait son propre pavillon au Salon mondial des produits bio (Biofach) de Nuremberg; pour la première fois, les exportateurs africains étaient regroupés sous un même toit dans le cadre d'une campagne concertée visant à renforcer et promouvoir la 'Marque Afrique'. En 2008, le nombre d'exposants a été presque doublé (75) afin d'améliorer la visibilité des exportateurs africains, qui illustrent parfaitement la devise de l'ITC 'Un impact concret sur les exportations'; le salon a servi de vitrine au nouveau virage négocié par les produits bio africains...

    Les pays africains auraient tout à gagner de l'aboutissement de l'actuel cycle de négociations de l'OMC. Le CCI aide les pays en développement à réengager les pourparlers commerciaux mondiaux grâce à une série de séminaires régionaux qui réunissent milieux d'affaires et gouvernements pour évaluer leurs avantages et aiguiser leurs stratégies de négociation...

    Question: quel est le point commun entre un expert en assurances à la Barbade, une personne exécutant des transcriptions médicales en Inde, un agent de service à la clientèle dans le cadre du commerce électronique aux Philippines, un employé de télémarketing à Maurice et un opérateur téléphonique en Jamaïque?..

    Un groupe de pays en développement a conclu un accord provisoire pour réduire les tarifs douaniers et autres barrières à l'exportation réciproque et stimuler le commerce Sud-Sud. Les négociateurs de 22 pays, incluant le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, la RPD de Corée, la République de Corée et le Zimbabwe, sont parvenus à un accord provisoire sur un nouveau cycle de concessions en vertu du Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC), suite aux réunions de la CNUCED. Le projet d'accord a été soumis pour discussion aux ministres des pays participants et à l'approbation d'une réunion prévue aux alentours de la Conférence ministérielle de l'OMC...

    Alors que, dans son parcours vers l'intégration au système commercial mondial, l'Afrique doit faire face à d'énormes défis, le commerce africain connaît un succès inattendu. Plusieurs branches d'exportation africaines ont dépassé la croissance du marché mondial. Dans le carnet des exportations africain, les produits phares sont notamment les fleurs coupées, le poisson surgelé, les T-shirts, les pantalons pour femmes, les chaussures et les transistors. Ils sont la preuve que l'Afrique peut être concurrentielle...

    Si les sociétés commerciales veulent atteindre le marché mondial par Internet, elles doivent adopter une stratégie solide, avec suffisamment de flexibilité pour oser remettre en question les pratiques traditionnelles. Cela représente un défi réel pour celles qui utilisent Internet, indépendamment de leur localisation...

    Six ministres du commerce de pays africains dont l'économie dépend des exportations de coton ont demandé l'instauration de règles du jeu équitables dans le commerce international du coton. Ils ont également incité les pays riches à réduire le fossé entre les promesses d'aide au secteur cotonnier africain et les montants effectivement versés, pendant que les questions commerciales en suspens continuent d'être négociées...

    Aujourd'hui, le monde du commerce fait face à de nouveaux défis avec les exigences avancées par certains en vue d'élargir les objectifs et non d'accroître uniquement les échanges. Toutefois, de nouveaux réseaux surgissent pour aider les deux parties à dialoguer, et pour amener les milieux d'affaires à entrer dans la discussion...

    Lancement au Kenya, aux Philippines, en Turquie et au Zimbabwe © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2000 M. J. Smadja, Directeur exécutif adjoint du CCI, félicite le Ministère du commerce et de l'industrie des Philippines pour l'adaptation nationale des Clefs de ..

    Il y a une année, Forum présentait un programme visant à augmenter les approvisionnements des agences internationales d'aide œuvrant en Afrique auprès de fournisseurs africains (N° 4/2001). Grâce à des recherches de marché, à la formation et à des réunions acheteurs/vendeurs, cette initiative a généré des débouchés pour les entreprises africaines...

    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2000 «Jusqu'à présent, l'évaluation comparative était un outil que seules les grandes sociétés utilisaient, car elles pouvaient financer les coûteux services de consultants internationaux. La plupart des multinationales procèd..

    Un emballage répondant au mode de consommation moderne, conçu pour mettre en valeur et protéger des marchandises et les proposer sur les rayons d'un magasin, n'est peut-être pas fonctionnel dans des pays comme le Zimbabwe, où par exemple les lecteurs de codes-barres sont le plus souvent absents des magasins de détail. Des manipulations supplémentaires, causant des dommages au produit et à son emballage, peuvent alors se produire puisqu'il a fallu marquer le prix sur chaque produit avant de le disposer dans les étalages. Cela signifie que les fabricants locaux préfèrent souvent des emballages plus robustes, généralement moins beaux et plus chers...