• back
  • "UTILISER INTERNET: COMMENT EXPLORER LES MARCHÉS INTERNATIONAUX"

  •  

    "Utiliser Internet: comment explorer les marchés internationaux"

     

     
     
    Utiliser Internet
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/1999

    Vous êtes en quête d'informations commerciales opportunes à un prix avantageux? Nombreuses sont les com-pagnies et les institutions de soutien au commerce qui adoptent Internet pour améliorer leur accès aux sources d'information, augmenter la portée de leurs recherches d'information et établir le rapprochement des informations concernant les marchés internationaux spécifiques.

    Depuis leur poste de travail, les exportateurs, que ce soit au sein d'une petite entreprise ou d'une grande compagnie, peuvent extraire toute une série d'informations commerciales grâce à cet outil qui évolue si rapidement. Internet fonctionne à la manière d'une bibliothèque virtuelle, dont l'usager peut se trouver en Afrique, un site Web aux États-Unis et les liens entre les sites en Amérique, en Europe ou en Asie. Même si la connexion et le chargement sont parfois lents (selon l'ordinateur, le modem et les connections téléphoniques), cela reste infiniment plus rapide que de recourir à une bibliothèque publique ou d'obtenir ses informations par la poste.

    Selon le dernier Rapport sur les télécommunications mondiales élaboré par l'Union internationale des télécommunications, Internet compte à l'heure actuelle environ 100 millions d'usagers de par le monde. Ce ne sont pas seulement des cadres commerciaux dans les grands centres industriels qui y ont recours, mais également de plus en plus ceux de régions isolées et dans les pays en développement. Il est intéressant de noter que certains des pays où l'on trouve le plus grand nombre d'usagers d'Internet par habitant - c'est le cas de la Finlande, du Chili, de l'Afrique du Sud ou de l'Australie - étaient auparavant handicapés par le manque d'information et la distance physique des marchés d'exportation les plus importants. L'expédition de marchandises reste une question de distance, mais l'accès à l'information ne l'est plus grâce à Internet.

    Se frayer un chemin dans la jungle virtuelle
    S'y retrouver dans Internet n'est pas chose aisée. Il existe des milliers de sites Web contenant des informations sur le commerce, mais ils y sont dispersés et difficiles à identifier rien qu'avec le nom du domaine recherché. Comme Internet n'est pas centralisé et qu'il y règne une grande liberté dans la façon d'enregistrer et d'intituler un site Web, pour ceux qui n'ont pas d'expérience, trouver des sources intéressantes dans cette jungle virtuelle relève du défi.

    Voici quelques services qui peuvent vous aider à faire votre chemin dans cette jungle.

    • Les répertoires imprimés. Plusieurs annuaires (Pages jaunes) sont disponibles. Le plus grand répertoire de données (Gale) classe les données par sujet et indique le média disponible (en ligne et sur CD-ROM).

    • Les moteurs de recherche. Ils aident à identifier les sources utiles en combinant des mots clés (par exemple: pays, secteur et/ou sujet). (Voir la page 23 pour trouver l'adresse électronique des principaux moteurs de recherche.) Une recherche sur un sujet spécifique du commerce international peut finir par donner des résultats très partiels et décevants, ou offrir une longue liste de sources qui doivent être vérifiées une par une.

    • Les mégasites. Tradeport, Trade Compass et World Trade Centers Associations sont des exemples de mégasites spécialisés dans le commerce international qui offrent des menus et des liens étendus avec des sites Web présentant des profils des compagnies, des occasions d'affaires, des nouvelles du marché et d'autres informations.

    • ITC Index to Trade Information Sources on the Internet (l'Index du CCI des sources d'information commerciale sur Internet ( www.intracen.org option Infobases). Une des caractéristiques les plus appréciées du CCI est son site Web; l'index possède 1500 sources, classées par catégories et commentées. Mis en place dès 1997, cet index est régulièrement remis à jour grâce à la coopération de nombreuses organisations de promotion commerciale qui partagent leur expérience au moyen des services d'Internet.

    Les questions les plus courantes
    Le CCI reçoit beaucoup de questions de la part des pays en développement, que ce soit lors de séminaires, de projets de coopération technique, ou par Internet.

    Question: Où puis-je trouver un partenaire commercial pour mon produit?

    Réponse: Beaucoup de bases de données sur le commerce national et d'organisations de promotion des échanges tendent à utiliser Internet comme un moyen bon marché d'ouvrir leur registre de commerce à l'audience mondiale; c'est le cas également d'un nombre croissant de pays en développement et d'économies en transition telles que l'Argentine, le Brésil, le Chili, la République de Corée, la Malaisie, Malte, Maurice, le Mexique, la Pologne, la Slovénie, la Thaïlande et la Tunisie. (Pour plus d'informations, voir l'Index to Trade Information Sources on the Internet du CCI.)

    Parmi les sites qui fournissent des données internationales, citons:

    • Wer liefert was Business Network (www3.wlwonline.de/wlw/us) couvre 223 000 fournisseurs potentiels dans

    10 pays.

    • Europages, Annuaire européen des affaires (www.europages.com) offre plus de 500 000 compagnies dans

    36 pays; accès libre.

    • Kompass International Database (www2.kompass.com) est probablement la plus grande source de profils de compagnies, avec une classification détaillée des produits; elle couvre

    1,5 millions de sociétés dans 60 pays et représentant 23 millions de produits et 400 000 marques (la recherche est libre; le retrait des résultats ne l'est pas).

    • World Trade Centers Association, avec 300 membres dans 180 pays, offre un répertoire de 140 000 importateurs, exportateurs et sociétés affines.

    Q.: Où puis-je présenter mes produits? Quels événements commerciaux donnent des renseignements sur les marchés intéressants ainsi que des contacts utiles?

    R.: De nombreuses organisations commerciales utilisent Internet pour diffuser l'agenda de leurs événements commerciaux. Pour effectuer des recherches, ces sources offrent beaucoup de possibilités d'accès en ligne gratuits:

    • Eventsource contient une base de données forte de 55 000 expositions commerciales, événements et séminaires ( Eventsource.com).

    • Expo Base offre un répertoire multilingue de 15 000 foires commerciales et plus de 25 000 prestataires de services (www.expobase.com).

    • Trade Show Centre couvre 20 000 expositions, 35 000 conférences et séminaires et 5000 vendeurs (www.tscentral.com).

    Q.: Où et comment puis-je trouver des informations sur des normes techniques, des réglementations phytosanitaires, la protection de l'environnement ou des consommateurs?

    R.: Les institutions gouvernementales, les instituts de normalisation nationaux et les organisations internationales commencent à se rendre compte qu'il est plus facile et meilleur marché de diffuser les documents officiels par Internet que d'envoyer des documents imprimés. Autre avantage: les usagers peuvent rechercher des extraits ou des textes complets au moyen d'index thématiques puissants. Ainsi, les normes de l'Organisation internationale de la normalisation (ISO), de la Commission électrotechnique internationale (CEI) et de l'UIT sont accessibles par le World Standards Service Network (www. wssn.net/WSSN).

    Pour le secteur alimentaire, il existe des informations détaillées sur les limites maximales de pesticides dans le Codex Alimentarius de la FAO (www.fao.org).

    Les hôtes de bases de données en ligne les plus importants, comme DST, DIALOG et PROFOUND, ont créé des

    sites Web afin de promouvoir leurs servi ces et établissent des logiciels de communication et des accès plus faciles sans connexion modem spéciale (voir le Répertoire du CCI «Selected commercial databases», 1998).

    (Le CCI reçoit beaucoup de demandes de renseignements sur les possibilités d'achats publics; voir les pages 27 et 28.)

    Les services d'Internet à valeur ajoutée
    Internet offre en outre de multiples avantages pour la communication, la traduction, les graphiques, l'achat et la distribution. Certains de ces aspects sont approfondis dans les articles qui suivent.

    Le thème de la traduction mérite qu'on s'y arrête. Les services à disposition sur Internet font des progrès, avec une communication possible de textes par courrier électronique (e-mail). Par exemple, Newsbase Russia (newsbase.co.uk) publie en anglais plusieurs bulletins par jour ou par semaine via e-mail, sur la Russie et l'Europe centrale, qui contiennent les grands titres des journaux locaux et auxquels on peut s'abonner. Il est également possible d'obtenir sur demande les articles complets traduits en anglais par courrier électronique, moyennant paiement (voir «Information keys to the Russian Federation», CCI, 1998).

    Il vaut la peine de s'attarder sur l'usage de graphiques illustrant les tendances du commerce. Les entreprises et les organisations commerciales se servent d'images pour présenter leurs catalogues de produits ou dans les revues sur le commerce (voir à ce sujet www.asiansources.com et www.asiaone.com). Les messages électroniques comportent parfois des attachés avec des graphiques complexes qui décrivent des produits ou définissent les spécifications détaillées de soumissions.

    Les sites Web d'informations commerciales proposent toujours plus de liens par courrier électronique, afin de permettre aux usagers de réagir immédiatement et de commander une publication, s'abonner à un bulletin, prendre contact avec un partenaire commercial potentiel ou envoyer un formulaire d'inscription à une foire commerciale ou à un autre événement.

    Internet offre également une multiplicité

    de forums de discussion par lesquels il est pos-sible de diffuser des informations vers des audiences spécifiques. Dans ce sens, Internet représente un outil puissant pour développer et établir des stratégies de marketing, comme le spécialiste en «cybermarketing» Arnaud Dufour nous le démontre (voir page 30).

    Les inconvénients
    Il existe cependant des désavantages à l'utilisation d'Internet.

    • Le déséquilibre thématique. Maints sites Web comportent des informations sur des compagnies et des offres commerciales, mais les fournisseurs dépassent en nombre les acheteurs ou importateurs potentiels. Beaucoup de sources contiennent des indicateurs macroéconomiques, peu en revanche fournissent des statistiques commerciales détaillées ou les droits de douane. En fait, étant donné le grand volume des données concernées et la complexité de recherche de données, les éditeurs préfèrent encore diffuser ce type de données sur CD-ROM. Ainsi par exemple, le PC-TAS du CCI, une des sources les plus importantes de statistiques sur le commerce international, est actualisé chaque année sur CD-ROM. (Vous trouverez plus d'information sur PC-TAS à la page 36.)

    • Le déséquilibre géographique. Trop peu de sites couvrent les pays en développement. Certains progressent rapidement en Asie et en Amérique latine, dans une bien moins mesure en Afrique et au sein des pays arabes. Les sources d'Internet qui encouragent les échanges Nord-Sud sont bien plus nombreuses que celles qui soutiennent les échanges Sud-Sud.

    • La fiabilité et la pertinence. Trop de sites Web ne sont en fait que des sources secondaires. Les références aux sources primaires sont souvent omises ou difficiles à trouver. Des contrôles sur la qualité des données peuvent se révéler insuffisants.

    • Des recherches trop longues. Les recherches sur les sites Web peuvent être très longues, à cause de menus trop complexes ou mal conçus, et également si les moteurs de recherche qui accompagnent le site sont mal élaborés.

    • Le prix. Dans certains pays, l'accès à Internet reste cher. L'UIT informe que le coût moyen de la connexion est de US$ 75 par mois en Afrique, alors qu'elle ne coûte que US$ 15 au Royaume-Uni et seulement US$ 10 aux États-Unis. De plus, beaucoup de banques de données relatives au commerce sont protégées par des mots clés et exigent des billets d'entrée ou un abonnement.

    Internet, un facteur de compétitivité
    La situation s'améliore sans cesse. Les sites Web se développent de manière exponentielle dans les pays en développement. Les coûts, quoique inégaux suivant les pays, sont à la baisse grâce à l'amélioration de l'infrastructure des télécommunications, à plus de soutien de la part des autorités et la concurrence effrénée entre les fournisseurs d'accès à Internet.

    Cette tendance positive devrait favoriser les économies en développement et en transition à combler leur écart au niveau de l'information sur les marchés internationaux. Mieux, elle devrait leur permettre de développer leur propre industrie de l'information, et donner ainsi un élan à leurs exportations de biens et services.

    Internet représente une clé de l'échange d'informations sur le commerce et du développement du commerce électronique. Aujourd'hui, dans un monde global, investir dans Internet et savoir en tirer parti représente de plus en plus un facteur de compétitivité.

    Bernard Ancel est Chef de la Section d'information commerciale du CCI.

    (Voir aussi FORUM 2/1997, «Nouvelles technologies de l'information et de la communication pour le développement des marchés», par B. Ancel et M. Borgeon.)