• back
  • TIVISKI, MAURITANIE: CRÉER UNE NICHE POUR LE LAIT DE CHAMELLE

  •  

    Tiviski, Mauritanie: créer une niche pour le lait de chamelle

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2001

    Nancy Abeid Arahamane, d'origine anglaise et ingénieur de formation, s'est rendu compte que la Mauritanie, bien que possédant beaucoup d'animaux susceptibles de produire du lait, importait d'énormes quantités de cet aliment afin de satisfaire la demande intérieure. C'est ainsi qu'elle a conçu une entreprise pour corriger ce déséquilibre. En 1998, la compagnie Tiviski, officiellement appelée Laitière de Mauritanie et sise à Nouakchott, a commencé par proposer des produits issus du lait de chamelle. Elle s'est diversifiée depuis, avec des produits à base de lait de vache et de chèvre. Son offre se compose à présent de 14 produits et elle obtient 13 000 litres de lait par jour. Depuis 1993, les ventes ont triplé.

    Mme Arahamane a démarré grâce à un prêt français de US$ 141 000. Son objectif original consistait simplement à approvisionner le marché local de lait. Toutefois, les incidences de son action sont allées bien au-delà. Cela a augmenté les revenus de 800 bergers nomades au sein de la collectivité qui fournit une grande partie du lait, certains se trouvant à 300 km de la capitale mauritanienne, groupe difficile à atteindre avec les programmes d'aide habituels. La valeur des vaches, chamelles et chèvres s'est multipliée par six depuis que Tiviski a commencé à acheter du lait et cela favorise de meilleurs soins pour ces animaux. Cela a même modifié le paysage, avec l'augmentation de terres destinées à la pâture, et cela fournit un débouché pour la culture du riz dans la vallée du Sénégal. Il existe néanmoins un hic: les Mauritaniens ne consomment pas de fromage. Mais il a été tourné en un nouveau défi: Tiviski s'est trouvé une niche avec la production, la commercialisation et la vente de fromages de lait de chamelle destinés aux marchés extérieurs, en particulier pour les personnes allergiques au lait de vache. Malheureusement, les réglementations élaborées pour éviter des problèmes avec le lait de vache empêchent Tiviski de vendre ses produits dans l'Union européenne. Contact: Mme Nancy Abeid Arahamane, Tiviski, BP 2069, Nouakchott, Mauritanie; fax: +222 225 71 92.Liens correspondants: - Aller de l'avant
    - Les épices
    - Dipag (Guinée): viser les marchés de produits naturels
    - Cotriex (Burundi): des exportations agricoles pour un pays en crise
    - Cheetah Paprika (Zambie): l'investissement étranger stimule les avantages compétitifs
    - Meskel Flowers (Éthiopie): exporter en pleine concurrence
    - Nonu (Samoa): de la valeur ajoutée dans les nouveaux produits