• back
  • TENDRE LA MAIN AUX ONG

  •  

    Tendre la main aux ONG

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2006

    © G. Byrde

    Si nous voulons faire du commerce le moteur du développement, pouvons-nous feindre plus longtemps de ne pas entendre les organisations non gouvernementales (ONG)?

    Les manifestations d'ONG lors des réunions de l'OMC, largement relayées par la télévision, ne sont que la pointe de l'iceberg. Le commerce devient un terrain de prédilection des ONG. Si leur contribution visible au secteur s'exprime dans ces affrontements télévisés, en réalité, leur rôle est plus nuancé.

    Pendant des années, les ONG locales se sont bornées à renforcer les compétences commerciales, à offrir un micro-crédit et à cibler les marchés d'exportation; mais, devant les conséquences tous azimuts du commerce, les ONG prennent la mesure de leurs liens avec les marchés d'exportation. Le CCI lui-même a collaboré avec des ONG dans le cadre de plusieurs projets de terrain axés notamment sur l'environnement, la santé, le tourisme.

    Les ONG d'appui au commerce font partie intégrante de l'équation du développement. De nombreux conseils de coopération économique, associations industrielles et chambres de commerce jouissent d'un statut non gouvernemental à but non lucratif. La Chambre de commerce internationale revendique son statut d'ONG sur son site internet. Le rôle des ONG d'appui au commerce évolue, notamment dans les pays en développement; elles seront davantage sollicitées pour inciter les gouvernements et le monde des affaires à s'asseoir autour de la même table.

    Mais ce qui est nouveau, c'est le positionnement des ONG sur le terrain du plaidoyer en faveur du commerce. Par une simple visite sur le site internet des principales ONG, le Forum du commerce a constaté que les ONG à vocation humanitaire, voire parfois écologique, se recentrent désormais sur le commerce.

    Leur action touche à peu près tous les aspects du développement du commerce: politique, sensibilisation, finances, développement de programmes, formation et mise en œuvre. Alors que les ONG internationales sont surtout connues pour leur action en matière de sensibilisation et de politique, de nombreuses ONG s'investissent à tous les niveaux dans des opérations financées par les donateurs gouvernementaux, les agences internationales ou des fonds publics directs.

    Pour l'instant, l'accent est mis sur la politique commerciale, qui a la faveur des journalistes et qui est facilement intégrable dans un programme universitaire. Mais des voix s'élèvent pour agir à un autre niveau et aider les pays pauvres à améliorer quantitativement et qualitativement leurs exportations.

    Cette réorientation s'exprime dans la recherche et les documents directifs des ONG, qui prônent un recentrage du renforcement des capacités commerciales en direction des groupes marginalisés et des plus démunis. Les agences internationales, les ONG et les gouvernements ne doivent pas rester indifférents à cet appel du pied.

    Nous attendons vos réactions et vous encourageons à nous les transmettre par internet à l'adresse http://www.forumducommerce.org, qui accueille également nos commentaires sur chaque article.




    Apprendre à écouter

    "Avant d'arriver au CCI, je dirigeais JAMPRO, l'organisation de promotion du commerce de la Jamaïque. Dans l'atmosphère informelle des Caraïbes, il est d'usage que divers intervenants s'expriment sur un problème. Chacun se forge son opinion et certains n'hésitent pas à en changer. Peu importe que vous tombiez ou non d'accord. L'important c'est de tendre l'oreille car les propos ont toujours un fond de vérité. Au CCI, nous savons que les questions touchant au commerce sont un sujet sensible mais nous sommes certains de pouvoir contribuer au débat en fournissant l'assistance technique nécessaire pour parvenir au développement durable."

    Patricia Francis, Directrice exécutive du CCI




    Remerciements

    Natalie Domeisen a dirigé la recherche pour ce numéro du Forum du commerce consacré aux ONG dans le développement du commerce. Brian Towe, candidat au master à l'École d'études internationales avancées de l'Université John Hopkins et stagiaire au CCI pendant l'été 2005, a mené une étude sur dossiers sur les ONG et le commerce, interviewé le personnel du CCI et d'autres organisations, et préparé un document de base et une bibliographie.

    Prema de Sousa a contribué au choix stratégique des sujets abordés dans ce numéro ainsi qu'à la préparation du document de base.

    Peter Hulm a mené une recherche additionnelle et interviewé le personnel du CCI sur l'évolution du rôle des ONG dans le cadre de leurs projets. Il a également interviewé des experts commerciaux d'ONG.

    Marija Stefanovic a contribué à la recherche, complétant ainsi le travail de Brian Towe.
    Nos remerciements vont également à Hans-Peter Werner de l'OMC et Tony Hill du Service de liaison des Nations Unies avec les organisations non gouvernementales pour leurs points de vue sur les ONG et le commerce.

    Natalie Domeisen