• back
  • SÉNÉGAL : LA STRATÉGIE NATIONALE D'EXPORTATION

  •  

    Sénégal : La stratégie nationale d'exportation

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 1/2007 , © Centre du commerce international 
     

    © Ministère du commerce et de la consommation, Sénégal 

    Interview - Magatte N'Doye 

    La stratégie nationale d'exportation et la sensibilisation à la politique commerciale profitent aux décideurs du Sénégal.

    Ce numéro propose une nouvelle rubrique consacrée aux lecteurs du Forum du commerce. Ils nous confient la façon dont ils utilisent la revue pour appréhender les tendances et les problèmes liés au développement du commerce. Magatte N'doye, Coordinateur d'un groupe de planification et de coordination des projets commerciaux au sein du Ministère du commerce et de la consommation du Sénégal, inaugure cette rubrique.

    Le Sénégal vient de lancer une nouvelle stratégie de croissance axée sur l'exportation, qu'il met en œuvre avec l'aide du CCI. C'est un pays pilote pour la nouvelle approche du CCI concernant l'assistance technique liée au commerce.

    Q: Depuis combien de temps lisez-vous notre revue? 

    R: Depuis 30 ans. Je suis abonné à la version française depuis 1977 - depuis que je connais le CCI. C'est une revue très utile que je conserve précieusement. Certains de mes collègues le savent et m'empruntent des numéros de temps à autre.

    Dans les années 1970 et 1980, la revue était différente. Elle a beaucoup évolué dans sa forme et son contenu, mais pour moi, c'est avant tout un outil de travail et une mine d'informations. Autrefois, elle privilégiait des thèmes comme la commercialisation et le marketing international, et fournissait des informations très intéressantes sur les techniques commerciales, telles que les Incoterms. J'ai suivi sa transformation tout au long de ces 30 années.

    Q: Comment décririez-vous cette évolution? 

    R: La revue a su s'adapter au nouveau contexte commercial dicté par la libéralisation des échanges et l'avènement du système commercial multilatéral. Aujourd'hui, elle couvre des sujets très spécifiques et s'intéresse à la façon de tirer parti du système commercial multilatéral et des négociations commerciales au sein de l'OMC. Vous abordez ces questions de façon très pragmatique et je m'en réjouis.

    Q: Comment utilisez-vous le Forum du commerce? 

    R: C'est pour moi un outil indispensable qui me permet de suivre l'évolution rapide d'un secteur aussi dynamique que le commerce international. Dans les années 1970 et 1980, je l'utilisais tous les jours lorsque je travaillais pour le Centre Sénégalais du Commerce Extérieur chargé de la promotion des exportations.

    Lorsque j'enseignais le marketing international, la revue me servait à préparer mes cours ou à les agrémenter d'extraits; j'en tirais également des études de cas ou des questions d'examen. J'apprécie beaucoup les études de cas sur les stratégies nationales d'exportation. Vous avez d'ailleurs consacré un numéro entier à ce thème.

    Q: Préférez-vous la version imprimée ou électronique? 

    R: Je dois avouer que je ne connais pas la version électronique - du moins pas encore. Mais maintenant que je sais, je vais la consulter.

    Q: Quels sujets voudriez-vous voir traiter dans le Forum du commerce? 

    R: J'aimerais plus d'articles sur l'Afrique subsaharienne et l'évolution de ses exportations. Quels sont les mécanismes d'appui existant et leur performance, les opportunités de coopération potentielles entre les pays par le biais d'organismes comme les chambres de commerce et d'industrie ou d'agriculture, et les organisations internationales dans le secteur de l'assistance technique liée au commerce, etc.?

    Le Forum du commerce devrait également présenter les outils du CCI, souvent malconnus des utilisateurs potentiels.

    Luisa Cassaro,Forum du commerce, a interviewé M. N'doye. Si vous souhaitez intervenir dans cette rubrique, écrivez àcassaro@intracen.org