• back
  • PROMOUVOIR LE COMMERCE DES SERVICES EN AFRIQUE AUSTRALE

  •  

    Promouvoir le commerce des services en Afrique australe

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2006

    © CCI/E. Vequaud Les rencontres entre associations de services permettent de démanteler les barrières à l'exportation.

    Première réunion des associations de services d'Afrique australe pour débattre du potentiel commercial de la région pour les exportateurs.

    Alors que les entreprises de services contribuent fortement à la croissance et à la création d'emplois en Afrique australe, les stratégies d'exportation régionales ignorent souvent ce secteur «invisible». Il faut sensibiliser davantage les pays au potentiel commercial et économique du secteur, notamment entre pays du Sud.



    Fin 2005, le CCI a organisé à Johannesburg (Afrique du Sud) une rencontre pour les associations de services de neuf pays d'Afrique australe en vue de créer un réseau de liens («Bridges across Borders»). Les représentants ont échangé des informations sur leurs marchés et prospecté de nouveaux débouchés pour leurs adhérents. Le CCI a également incité les médias locaux à relater l'événement afin de sensibiliser davantage au potentiel du secteur.



    Mettre en avant les services



    Lors d'une conférence de presse, les médias ont soulevé le problème de la pénurie de données fiables sur le commerce de services et admis que la réunion l'avait en partie comblée. La presse, la télévision, la radio et les médias en ligne ont relayé l'événement ou lui ont consacré une chronique. Certains grands journaux télévisés ont diffusé l'interview de participants et de membres du CCI.



    Le Gouvernement d'Afrique du Sud a admis le potentiel du commerce des services et la nécessité de s'y intéresser davantage. Raymond Ngcobo, du Ministère sud-africain du commerce et de l'industrie, a déclaré: «le Gouvernement va examiner le programme d'incitations pour s'assurer qu'il fait la part belle à ce secteur.»



    La réunion a attiré près de 165 associations de services représentant plus de 500 000 membres d'Afrique du Sud, d'Angola, du Botswana, du Lesotho, de Malawi, du Mozambique, de Namibie, du Swaziland et de Zambie.



    Le débat a porté sur divers thèmes: impact du coût des télécommunications, opportunités et besoins d'externalisation des processus d'entreprise, croissance du secteur de la construction en vue de créer des emplois, et développement de services lors de grands événements tels que la Coupe du monde de la Fédération internationale de Football Association (FIFA) 2010. Les télécommunications étant aux services ce que la logistique et les transports sont au commerce des marchandises, les politiques et réglementations spécifiques doivent tenir compte de l'importance stratégique du secteur pour l'économie et refléter les besoins de tous les secteurs. Un des participants a déclaré que «le coût élevé des télécommunications pourrait compromettre les objectifs de croissance du Gouvernement.»



    Certains obstacles au commerce des services, tels que la reconnaissance mutuelle des acquis professionnels, peuvent être aisément levés en renforçant la coopération entre les associations de services. à cette fin, le CCI a organisé 616 concertations bilatérales avec celles-ci.



    Le CCI mènera une visite de suivi au Lesotho, au Malawi et au Swaziland pour répondre aux questions soulevées lors de la réunion et évaluer les progrès. Il fournira des informations sur les nouveaux modules de formation, notamment la création de coalitions de services. Ces visites renforceront la capacité des partenaires locaux à appuyer les exportateurs et permettront au CCI d'aider de nouveaux pays.





    Pour plus d'information sur la réunion, veuillez contacter Emmanuel Barreto (barreto@intracen.org ).