• back
  • OPC GAGNANTES: L'INNOVATION PAIE

  •  

    OPC gagnantes: l'innovation paie

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 1/2005

    Des organisations de promotion du commerce (OPC) opérant en République de Corée, Ouganda, Colombie, Jamaïque, Australie et Bulgarie, ont reçu une récompense internationale en reconnaissance de leur réussite à l'exportation. Les lauréats témoignent de la capacité des OPC d'agir efficacement dans un contexte commercial difficile.

    Les pays qui aident leurs entreprises à affronter la concurrence internationale ont plus de chance de prospérer dans l'économie mondialisée. Les organisations de promotion du commerce peuvent dynamiser le commerce, notamment des petites entreprises. Celles qui intègrent le mieux leur pays à l'économie mondiale font plus que promouvoir les échanges à l'extérieur, elles développent aussi le potentiel commercial national. Comment opèrent-elles? Comment innovent-elles? Lors de leur dernière conférence mondiale en octobre 2004, les OPC ont récompensé ceux de leurs pairs ayant obtenu des résultats positifs tangibles grâce à des actions adaptables dans d'autres pays.

    Nouveaux trophées internationaux



    Selon J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI, «au cours des dernières années, les OPC ont dû redéfinir leur rôle et se réorganiser au vu des mutations rapides du contexte commercial. Ces premiers trophées saluent l'excellence des efforts entrepris et des résultats concrets et quantifiables obtenus par certaines OPC, qui sont un exemple pour leurs homologues».

    A chaque pays ses problèmes mais les approches des six OPC lauréates présentent des caractéristiques communes:

    • Elles offrent des services plus spécialisés à leurs clients. La rigueur budgétaire les oblige à faire plus avec moins: utilisation créative des technologies de l'information et de la communication (TIC), recyclage du personnel et ciblage des bénéficiaires de l'assistance.

    • Elles fixent des objectifs commerciaux précis pour motiver le personnel, valorisent le leadership et adoptent parfois des pratiques modernes de gestion des entreprises (dont la rémunération liée aux résultats).

    • Elles encouragent l'innovation et évaluent leurs services en continu. Elles explorent de nouveaux horizons (exportations non traditionnelles des pays les moins avancés notamment), s'intéressent à de nouveaux domaines tels que la promotion des investissements et s'installent hors des capitales dans les régions et à l'étranger.


    La Corée, pôle d'innovation avancée



    KOTRA, Agence coréenne pour la promotion du commerce extérieur et des investissements, a reçu le prix de la Meilleure OPC d'un pays en développement pour avoir évolué vers une structure proactive axée sur les résultats, ainsi que le prix de la «Meilleure OPC parmi les meilleures».

    En 2000 et 2001, KOTRA enregistre les plus mauvais taux de satisfaction des clients de toutes les entreprises publiques coréennes. En 2002, la direction rénove radicalement l'approche, les systèmes de technologie de l'information (TI) et le comportement du personnel.

    La clientèle double et la satisfaction progresse

    Entre 2000 et 2003, le nombre de clients de KOTRA double, passant de 7000 à 14 000. Sur la même période, l'indice de satisfaction des clients passe de 56% à 80%, permettant à l'agence de se hisser à la deuxième place des entreprises publiques coréennes.

    Cette progression est due à une focalisation sur le client faisant appel à la technologie et aux outils de gestion de la performance. L'agence adopte un système de gestion des relations clients. Les clients peuvent interroger un site internet interactif et obtenir des informations sur des pays ou des secteurs industriels fournies par les 103 bureaux répartis à travers le monde. Pour les services sur mesure, un système de déroulement des opérations enregistre les avancées, permettant un suivi.

    En 2002, KOTRA admet le lien étroit entre commerce et investissement; le commerce attire l'investissement qui en retour crée des opportunités commerciales. L'agence change de nom pour refléter ce lien et élargit ses services pour inclure l'aide à l'investissement intérieur et extérieur et la coopération technologique.



    Joseph Zammit Tabona, Président de Malta Enterprise et J. Denis Bélisle, Directeur exécutif du CCI (au centre) remettent les trophées aux représentants de la République de Corée, de la Colombie, de la Jamaïque et de l'Australie lors de la Conférence mondiale des OPC à Malte en octobre 2004.