• back
  • OMT.TEDQUAL PROGRAMME DE MENTORAT POUR L’AFRIQUE

  •  

    OMT.TedQual Programme de mentorat pour l’Afrique

    Loreto Ibañez, Directrice du programme, et Omar Valdez, Directeur exécutif, OMT.TedQual
    juillet 01, 2011

    Le Programme de mentorat pour l’Afrique OMT.TedQual entend améliorer la compétitivité du secteur touristique via des programmes d’enseignement supérieur dans six pays pilotes: Angola, Algérie, Cap Vert, Mozambique, Tunisie et Ouganda. 

    Le programme a été créé en 2010 par l’OMT, via sa représentation régionale pour l’Afrique et son mécanisme opérationnel dans les secteurs de l’éducation, la formation et la recherche, la Fondation OMT.Themis. Le programme est basé sur les résultats d’une enquête des administrations nationales du tourisme des États membres de l’OMT en Afrique. Ils ont fait de l’éducation dans le secteur du tourisme une des trois grandes priorités de tous les pays africains.  

    Afin de développer un programme adapté aux besoins de tous ces États membres, des missions in situ ont été organisées en Angola et au Mozambique ainsi que des réunions avec l’OMT. Les institutions d’enseignement supérieur liées au tourisme de l’OMT.TedQual ont participé aux projets africains. De l’avis général, il faut élaborer un programme qui renforce les ressources humaines directement liées à l’éducation au tourisme, notamment les universitaires et les fonctionnaires des ministères du tourisme en charge de développer ou d’actualiser les cadres politiques. 

    Les différences entre les structures politiques et culturelles des États membres montrent la nécessité d’assurer une diversité linguistique (pays anglophones, francophones et lusophones) pour rendre compte des contextes culturels tout en maintenant un programme d’activités applicable dans tous les pays. Le premier projet a été élaboré pour l’Angola et validé pour le Mozambique, l’Algérie, le Cap Vert, la Tunisie et l’Ouganda, qui sont les six pays pilotes du projet. L’importance d’avoir une institution OMT.TedQual responsable par pays a aussi été soulignée.  

    En Afrique, quatre activités doivent être mises en œuvre par OMT.TedQual et son institution partenaire dans chaque pays entre 2010 et 2012: 

    1. Soutenir la création et la mise à jour d’un programme d’enseignement supérieur lié au tourisme;   

    2. Créer une bibliothèque de base sur le tourisme pour chaque pays (au sein d’une bibliothèque existante); 

    3. Mettre à jour les possibilités d’acquérir des connaissances à l’étranger pour les universitaires et les fonctionnaires des administrations nationales liées au tourisme; et 

    4. Offrir des activités de formation in situ avec l’appui des institutions de l’OMT.TedQual dans chaque pays. 

    Le programme bénéficie du soutien de grandes institutions internationales, dont: César Ritz Colleges, Suisse; École de commerce de La Rochelle, France; École d’administration des affaires de Turiba, Lettonie; et Institut polytechnique de Viana do Castelo; Institut polytechniquede Coimbra et École supérieure de tourisme et d’hôtellerie d’Estoril au Portugal. D’autres institutions, comme Brussels Business Institute (BBI), Belgique; l’Université des sciences appliquées de Breda NHTV, Pays-Bas; l’Université des sciences appliquées de Bonn, Allemagne; et l’Université de Molise, Italie, joueront un rôle majeur à différentes étapes du processus ou en tant que nouveaux pays engagés. 

    Le programme tire sa force de l’appui direct des institutions d’enseignement supérieur liées au tourisme du réseau OMT.TedQual et de la pertinence des activités développées en coopération avec les États membres participants. Malgré l’instabilité politique dans certains pays impliqués, le projet était une opération peu risquée en termes de déploiement du fait de l’examen attentif des ressources financières et humaines dont disposent tous les acteurs engagés. 

    Le projet entend promouvoir la collaboration et offre des activités de coaching; par exemple, un membre de l’Université Makerere (Ouganda) a passé un mois à l’École d’administration des affaires de Turiba. Coopérant avec le personnel universitaire local, il a pu rencontrer le Ministre de l’économie et l’Agence nationale en charge du développement du tourisme pour discuter des projets de coopération dans le secteur de l’éducation entre la Lettonie et l’Ouganda; il a également visité plusieurs villes de Lettonie offrant un potentiel de développement du tourisme.   

    Pour plus d’information: www.unwto-themis.org/fr/