• back
  • MODE ÉTHIQUE: CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DANS LE CADRE DES PROJETS COMMUNAUTAIRES AFRIQUE

  •  

    Mode éthique: Contrôle de la qualité dans le cadre des Projets communautaires Afrique

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 3/2010 
     

    Cliquer ici pour voir les photos

    En Afrique de l'Est, un projet de mode éthique de l'ITC démontre qu'il est possible de satisfaire aux exigences de qualité et aux normes internationales, même dans les communautés les plus reculées et les plus démunies.

    Conçu pour la plus grande chaîne de détaillants d'Italie, la Coop, un Projet communautaire Afrique (Africa Community Projects, ACP) a été mis en œuvre en 2008 dans le cadre du Programme de mode éthique de l'ITC. Le projet fait le lien entre des milliers d'artisans marginalisés et les marchés internationaux, et ce par le biais de partenariats avec des maisons de couture ayant pignon sur rue et de gros distributeurs, l'ITC intervenant ici en tant qu'intermédiaire.

    La première commande décrochée par l'ACP, les sacs communautaires Afrique (Africa Community Bags), portait sur une série de sacs de toile de coton simples, faits main, par des communautés défavorisées d'Afrique de l'Est. Neufs modèles différents ont été créés en faisant appel au savoir-faire des artisans locaux: fleurs en crochet, perles masaï, boutons en os et matériaux recyclés.

    Lorsque Coop a reçu sa première commande de 300 000 sacs d'ACP, elle a été surprise par le très faible taux de produits non conformes, à peine 2%, un chiffre faible comparé aux normes de la branche.

    'C'est mieux que ce que produisent nos usines en Chine' a déclaré Francesca Gatteschi, Responsable des achats chez Unicoop Firenze (Italie).

    Ce faible taux de produits non conformes est la résultante des systèmes de contrôle de la qualité stricts instaurés par l'ACP.

    Pour plus d'efficacité, une 'plateforme' a été créée dans le cadre du programme - un grand atelier situé dans la zone industrielle de Nairobi et qui sert aussi de centre de conception de produits, de centre de stockage et de siège régional pour les projets ACP.

    Chaque commande expédiée depuis la plateforme africaine vers l'Europe est scrupuleusement vérifiée, des procédures de contrôle de la qualité ayant été instaurées tout au long de la chaîne de production. Pour certaines lignes de production du Kenya et de l'Ouganda, six étapes de contrôle qualité ont été imposées. Les résultats positifs ainsi obtenus démontrent qu'il est possible d'instaurer un système de contrôle de la qualité efficace n'importe où, même dans les zones rurales démunies, et ainsi produire des marchandises qui respectent les normes de qualité internationales les plus strictes.

    Inutile de préciser que garantir que 300 000 sacs de coton blanc faits à 100% en Afrique satisferaient aux normes imposées par les grands détaillants italiens n'était pas une gageure. Pour commencer, faire en sorte que la marchandise reste propre entre la saison des pluies, avec la boue qu'elle charrie, et la saison sèche avec sa poussière, était une priorité, surtout que les sacs étaient transportés d'un endroit à l'autre 'à l'africaine' - à l'arrière de bus, de camions et de vélos. Le défi a été relevé grâce à l'utilisation de salles de stockage séparées et à un système de nettoyage par roulement efficace. C'est le fait que les artisans eux-mêmes aient été associés aux contrôles qualité tout au long de la chaîne d'approvisionnement qui a été la clé du succès de ce modèle.

    Les artisans associés à l'ACP sont tous tenus responsables de la qualité des marchandises qui passent entre leurs mains. Sur la plateforme, le personnel en charge du contrôle qualité contrôle l'ensemble des matériaux à la livraison, les postes de travail sont nettoyés deux fois par jour et la conformité de chaque produit est vérifiée à chaque stade du processus de production (impression au cadre, assemblage et repassage), avant un dernier contrôle au moment du conditionnement et à l'expédition.

    'Nombre des artisans n'avaient pas l'habitude de travailler de cette manière. Nous avons néanmoins respecté la procédure et c'est ce qui nous a permis de faire du bon travail,' a déclaré Judy Adhiambo Okumu, Directrice du contrôle qualité de la Plateforme mode éthique de Nairobi.

    Qui plus est, les ouvriers sont rémunérés selon les normes et les directives de l'Association pour un travail équitable. Dans le cadre du Programme de mode éthique de l'ITC a également été créé un département contrôle qualité qui emploie 40 employés à temps plein affectés au projet de fabrication de sacs. 'Nous avons contrôlé chaque pièce à plusieurs reprises et à différentes étapes du processus de fabrication. Nous avons été implacables envers les sacs défectueux et avons rejeté tout ce qui ne correspondait pas à 100% au cahier des charges,' a déclaré Mme Okumu. 'Ainsi, ceux qui ont travaillé avec nous ont pu comprendre ce que signifiait un travail bien fait et ils savent aujourd'hui que faire partie de cette branche d'activité exige précision et professionnalisme.'

    Pour de plus amples informations sur le projet Sacs ACP, consulter le site  www.africacommunityprojects.org