• back
  • LES SERVICES AUX ENTREPRISES

  •  

    Les services aux entreprises

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2001

    Le marché mondial des services aux entreprises est estimé à US$ 3000 milliards pour 2001, soit environ 10% du PIB mondial. Les projections pour 2001 des exportations de services commerciaux (fondées sur des données relatives à la balance des paiements du FMI) sont estimées à US$ 734 milliards, soit 24% de la production mondiale totale.

    Depuis 1990, la croissance des exportations de services aux entreprises en provenance des pays en développement a été 50% plus élevée que celles des économies développées: 10,5% contre 6,9% de croissance annuelle moyenne. Les pays en développement s'octroient déjà environ un quart des exportations mondiales des services aux entreprises, et leur part va croissant.

    Réalisations et débouchés

    Tous les PMA exportent déjà des services commerciaux et professionnels. Le Bangladesh, Haïti, Madagascar et le Népal se dédient aux opérations de back-office. Le Népal et certains autres PMA possèdent des organisations publiques et privées qui mettent à disposition de la main-d'œuvre sous contrat. Dans les PMA, des firmes de consultants fonctionnent très bien pour des organismes donateurs; il existe d'ailleurs des réussites exemplaires, comme cette société d'ingénierie ougandaise qui a gagné un contrat international pour la gestion régionale de l'énergie hydraulique lors d'un concours auquel ont participé de grandes firmes internationales.

    Une mise en valeur déficiente

    Les exportations des services aux entreprises sont probablement plus élevées que ce qu'ont enregistré les statistiques officielles, vu la difficulté de recueillir des données exactes. En outre, les services commerciaux ne sont souvent pas mis en valeur par les autorités des PMA, que ce soit par des allocations de financement et de ressources ou dans le cadre de la promotion des exportations. Ainsi, aucun PMA ne donne d'exemple de services aux entreprises sur leurs sites internet, et seule l'Éthiopie offre un répertoire des consultants locaux dans son site sur l'investissement.

    Les obstacles

    Dans le cas des services aux entreprises, les associations professionnelles remplissent une fonction importante en émettant des normes, en appliquant un code de conduite et en fournissant une formation continue. Dans la plupart des PMA, de telles associations sont inexistantes. Parmi les quelques exceptions, on compte une association de consultants en gestion au Bangladesh, des associations de comptables (affiliées à l'IFAC) à Haïti, au Malawi et en Zambie, et des associations d'ingénieurs au Bangladesh et au Népal. Toutefois, l'attention des membres se concentre généralement sur les questions de réglementation interne, plutôt que pour soutenir des initiatives en vue d'exporter grâce à des accords de reconnaissance mutuelle avec des associations similaires sur les marchés d'exportation.

    Le manque de reconnaissance

    Les exportateurs de services des PMA font observer qu'ils sont freinés par un manque de reconnaissance. Leurs propres autorités méconnaissent en général leurs capacités et les sites internet nationaux ne parlent pas de leurs exportations de services; les organismes donateurs internationaux négligent aussi régulièrement les compétences qu'ils ont à offrir.

    Comme les grands projets et le travail spécialisé sont souvent octroyés à des sociétés étrangères, en raison de l'«aide liée», il est très difficile pour les professionnels locaux (qui souvent ont été formés et diplômés à l'étranger) de conserver leur expertise spécialisée.

    Le coût des affaires

    Le coût pour mener à bien des affaires est très élevé pour les sociétés de services des PMA. La télévision par câble est à présent accessible dans de nombreux PMA, mais l'accès à un modem câblé n'est pas encore possible. Le plus souvent, la planification nationale s'attache au développement de l'infrastructure des transports et oublie l'importance des télécommunications pour l'exportation de services.

    D'autres coûts associés comprennent des droits à l'importation élevés sur les ordinateurs et l'équipement de bureaux. Tant que les fournisseurs d'accès n'existent pas dans les PMA, les sociétés de services devront continuer à supporter des coûts élevés pour améliorer leurs installations informatiques et leurs logiciels.

    Les restrictions pour voyager

    Autre obstacle majeur dans ces pays, celui des voyages d'affaires, pour se rendre à des réunions où des exportateurs peuvent rencontrer des clients potentiels et faire montre de leurs compétences. Souvent, les pays hôtes exigent que ces personnes présentent des justificatifs (lettre d'invitation, état de compte).

    Que peuvent faire les gouvernements?

    La première démarche, pour les gouvernements des PMA, est de faire connaître à la clientèle et aux investisseurs potentiels les firmes de services existantes et les capacités professionnelles qui s'y trouvent. Les compétences en matière de services aux entreprises doivent être mises en évidence sur tous les sites internet nationaux (qu'ils soient gérés par le gouvernement ou hébergés par d'autres entités) dans les descriptions des activités économiques, lors de la promotion commerciale et comme attrait pour l'investissement.

    Les sociétés de services aux entreprises devraient également veiller à être inscrites dans les bons répertoires en ligne et visibles sur les marchés électroniques. Afin d'aider les firmes locales, les agences gouvernementales devraient promouvoir les capacités nationales vis-à-vis des entreprises étrangères exportatrices ou actives dans des zones franches ou lors d'opérations offshore. Des mesures d'encouragement devraient privilégier le recours aux sociétés de services locales. Les autorités pourraient aussi encourager les entreprises de services en démarrage.

    Les réseaux

    Une stimulation additionnelle est apportée par la création de réseaux de contacts. Certains PMA, tels que l'Ouganda, possèdent des institutions postsecondaires où quelques chefs de file de la politique ou des affaires ont été formés. Ces étudiants peuvent former un excellent réseau de référence.

    Financement et appui

    Le financement du développement doit viser la préparation adéquate des ressources humaines. Cela suppose la formation de compétences pour du personnel destiné aux sociétés de services aux entreprises ainsi que des connaissances sur l'exportation.

    Une industrie de la communication efficace est essentielle aux sociétés de services commerciaux. L'expérience internationale montre qu'on y parvient mieux en libéralisant cette activité. Il faudrait veiller à donner l'accès à l'internet à grande vitesse via une large bande. L'accès à l'internet tant avec des modems câblés qu'avec des sans fil peut se révéler une solution bon marché, au lieu de chercher à étendre sa capacité de télécommunication.

    La plupart des PMA proposent des exemptions de taxes ou des concessions dans les droits d'entrée pour les nouvelles industries. Si nécessaire, ils peuvent envisager des mesures similaires pour les sociétés de services, par exemple pour limiter les coûts d'importation de matériel.

    Pour plus d'information, voir les ouvrages publiés par le CCI Opérations de back-office offshore: Fourniture de services d'appui aux marchés mondiaux et Guide à l'intention des entreprises: Accord général sur le commerce des services (commandes, v. p. 39). En ce qui concerne l'assistance technique du CCI, Doreen Conrad, Chef du Groupe chargé du commerce des services (conrad@intracen.org).

    Exemples d'expertise de PMA liée aux services



    Service exportablePMA possédant un potentiel d'exportationPMA potentiellement importateurs


    1. Services d'appui aux entreprisesDjibouti, Éthiopie, Madagascar,
    Mozambique, Népal
    Tous les autres PMA


    2. Services de conseil sur la création d'opérations de back-officeBangladesh, Madagascar,
    Ouganda
    Djibouti, Mauritanie, Mozambique, Népal,
    RU de Tanzanie


    3. Services liés à l'agriculture (p. ex. études de solsÉthiopie, MalawiMozambique


    4. Services liés à l'énergie hydrauliqueBhoutan, Cambodge, Ouganda, ZambieBénin, Burkina Faso, Guinée, Népal


    5. Services liés aux activités minières (p. ex. expertise d'opérations minières, évaluation de pierres précieuses)Éthiopie, Guinée, Mauritanie,
    RU de Tanzanie, Ouganda, Zambie
    Burkina Faso, Cambodge, Malawi, Mali,
    Mozambique


    6. Services liés à la production d'hydrocarbures et de gaz (p. ex. services sur le terrainBénin, Mauritanie, RU de TanzanieMadagascar, Mozambique


    7. Services liés à la transformation des matières premières (p. ex. gestion de la production, dessin industriel, emballage)BangladeshGuinée, Malawi, Mozambique


    8. Services de conseil sur les zones franches et les opérations offshoreDjibouti, VanuatuGambie, Mozambique


    9. Services de conseil sur la création de zones franches industriellesBangladeshMalawi


    10. Services de conseil sur la privatisationÉthiopie, Mozambique, OugandaBurkina Faso, Madagascar


    11. Planification de conventions et services d'appuiÉthiopie, RU de TanzanieDjibouti, Gambie, Zambie


    12. Services de conseil sur le développement de l'écotourismeGambie, Malawi, OugandaBénin, Éthiopie, Madagascar, Mali, Mauritanie


    13. Services de conseil sur le développement de ports et de services de transbordementDjiboutiGambie


    14. Conseils sur le développement de services de sécuritéBangladesh, Guinée, Népal, ZambieMauritanie


    15. Services de conseil sur le renforcement des systèmes de santéRU de Tanzanie, OugandaBurkina Faso, Malawi


    16. Services de conseil sur les risques pour la santé liés à l'environnement (p. ex. la bilharziose)OugandaBangladesh, Burkina Faso, Éthiopie, Malawi


    17. Services de conseil sur l'éducation et la prévention du sidaOugandaBénin, Burkina Faso, Cambodge, Éthiopie, Haïti,
    Malawi, RU de Tanzanie, Zambie


    18. ervices de conseil en ingénierie relatifs à la restructuration rapide en économie, en "brûlant les étapes"Cambodge, ÉthiopieMozambique


    19. Services de conseil en vue de créer une association professionnelleBangladesh, Haïti, Malawi, Népal,
    Zambie
    Tous les autres PMA


    20. Services de conseil en vue de créer une association d'exportateursOugandaTous les autres PMA






    Source: CCI