• back
  • L'AFRIQUE DU SUD ET LE BRÉSIL NOUENT DES LIENS SUD-SUD

  •  

    L'Afrique du Sud et le Brésil nouent des liens Sud-Sud

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 2/2010 

    L'expansion rapide du commerce Sud-Sud, notamment depuis 10 ans, est considérée comme un phénomène nouveau qui propulse de nombreux pays en développement au rang de grands partenaires commerciaux. L'Afrique du Sud et le Brésil en particulier ont renforcé leurs liens en matière de commerce et d'investissement, aidés en ce sens par la portée et l'influence qu'ils ont sur leurs continents respectifs. Malgré les revers à court terme infligés par la crise financière mondiale, les avantages comparatifs spécifiques de la production de ces deux pays offrent de nombreuses opportunités d'expansion à double sens du commerce et de l'investissement régional.

    Les facteurs de croissance 

    La croissance et l'importance du commerce Sud-Sud sont dues à plusieurs facteurs: progression rapide de l'économie de certains pays en développement, incluant le Brésil et l'Afrique du Sud; amélioration de l'infrastructure liée au commerce et au transport; renforcement de l'intégration régionale; et réseaux et transactions intra- et inter-entreprises ainsi qu'intra- et inter-industries. Ces facteurs et la multiplication des programmes de libéralisation commerciale et financière ont permis au Brésil et à l'Afrique du Sud de jouer un rôle accru dans les relations internationales. Le commerce entre ces deux pays a fortement augmenté au cours des dernières années, le Brésil étant actuellement le partenaire commercial privilégié de l'Afrique du Sud en Amérique latine. Attendu l'importance régionale de l'Afrique du Sud et du Brésil, la relation commerciale entre les deux pays revêt une importance capitale pour le développement plus large de l'Afrique et de l'Amérique du Sud. L'Afrique du Sud est un des plus importants investisseurs dans les secteurs des mines, de l'électricité, des services financiers et des télécommunications en Afrique subsaharienne alors que le Brésil est le moteur de la croissance du continent sud-américain.

    Entre fin 2008 et fin 2009, les échanges entre le Brésil et l'Afrique du Sud et d'autres pays africains ont régressé, suite notamment à la crise financière et économique mondiale. Durant cette période, le Brésil a surtout importé des produits minéraux du Nigéria et exporté des produits alimentaires d'origine animale vers l'Égypte et l'Angola. En dépit du recul enregistré en 2009, le commerce entre le Brésil et les pays africains (Afrique du Sud exclue) a progressé de 9% entre 2005 et 2009. En 2009, les échanges commerciaux entre l'Afrique du Sud et le Brésil ont représenté 1% du commerce total de l'Afrique du Sud et malgré le repli de 2009, ses exportations vers le Brésil ont progressé de 3% entre 2005 et 2009. L'Afrique du Sud exporte surtout des machines, des produits minéraux et des produits chimiques vers le Brésil et importe des produits alimentaires d'origine animale et des produits du tabac.

    Concernant les taxes d'importation brésiliennes et la valeur des exportations sud-africaines, l'Afrique du Sud exporte de larges volumes de produits minéraux et chimiques vers divers pays, sauf le Brésil, qui en importe en grande quantité d'autres pays. Les exportateurs sud-africains ont donc l'opportunité de renforcer leurs échanges avec le Brésil dans des secteurs comme l'essence aviation, les huiles de pétrole et l'acide phosphorique. L'aluminium, les camions-benne et les papiers non couchés offrent également un potentiel. Mais certaines barrières non tarifaires peuvent entraver l'exportation de ces produits vers le marché brésilien.

    Les programmes de libéralisation du commerce et de coopération 

    Plusieurs programmes de libéralisation commerciale et financière et de coopération ont contribué à resserrer les liens entre l'Afrique du Sud et le Brésil; le plus important d'entre eux étant l'initiative trilatérale IBSA (Inde, Brésil et Afrique du Sud), qui entend promouvoir la coopération Sud-Sud en vue de tirer parti des opportunités de commerce et d'investissement, et d'échanger informations, technologie et compétences. L'initiative a créé des opportunités pour les entreprises sud-africaines, notamment celles engagées dans les secteurs des biocarburants, des services et du tourisme. Le forum d'affaires Brésil-Afrique du Sud a renforcé les liens en matière de commerce et d'investissement entre ces pays et les entreprises sud-africaines de divers secteurs (TI, industrie minière, finance, infrastructure et produits pharmaceutiques) souhaitant se hisser sur le marché brésilien. En termes de coopération financière, deux institutions de financement du développement, la Société de développement industriel d'Afrique du Sud et la Banque brésilienne de développement, ont conclu un accord de coopération, pour, entre autres, resserrer les liens économiques et commerciaux entre l'Afrique du Sud et le Brésil via la coopération au sein de divers projets, concernant notamment l'automobile et ses composants, la transformation des aliments et le secteur pharmaceutique. 

    Au cours des dernières années, plusieurs entreprises et industries sud-africaines ont réussi à pénétrer le marché brésilien. Des sociétés minières sud-africaines, telles que AngloGold Ashanti, et une des plus grandes banques d'Afrique du Sud, la Standard Bank, ont mené des activités prospères au Brésil. L'industrie pharmaceutique sud-africaine s'est implantée au Brésil, alors qu'une coentreprise créée entre des sociétés pharmaceutiques brésilienne et sud-africaine entend développer et fabriquer des médicaments à l'échelle mondiale. La société d'équipement sucrier et de conseils, Bosch, a créé une filiale au Brésil alors que Naspers, maison d'édition sud-africaine, a acquis une part chez le premier éditeur brésilien de magazines.

    Même si actuellement une faible partie des exportations totales de l'Afrique du Sud vont vers l'Amérique latine, ses exportations ont progressé au cours des dernières années. L'importance accrue de l'Afrique du Sud et du Brésil dans le commerce Sud-Sud et la multiplication des programmes de libéralisation commerciale et financière et de coopération bilatérale témoignent du potentiel du Brésil à offrir aux entreprises sud-africaines des opportunités substantielles d'investissement et d'exportation.