• back
  • L'ÉQUITABLE COMME MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT A SES LIMITES

  •  

    L'équitable comme modèle de développement a ses limites

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 2/2006

    Le commerce équitable est un des rares modèles de développement axés sur les communautés rurales marginalisées (indigènes souvent) tenues à l'écart de la croissance économique et dont la survie oscille entre agriculture de subsistance et migration urbaine.

    Le chômage, le manque d'accès à la terre, à l'eau, aux soins médicaux et à l'éducation font le lit de la pauvreté. Certains agriculteurs parviennent à s'en extraire grâce au commerce équitable qui les connecte aux marchés d'exportation. Mais ce modèle a ses limites.



    Le nombre de consommateurs enclins à payer un surcoût pour aider les petits producteurs à soutenir la concurrence des grandes exploitations mécanisées, reste marginal.



    Ce sont les grandes exploitations et l'amélioration technologique, et pas seulement les cycles du marché, qui garantissent les bas prix (tant prisés des consommateurs).



    Le commerce équitable ne doit pas capter toute notre attention.



    Les bananes et le café équitables sont toujours des produits de base sans réelle valeur ajoutée. Historiquement, la création de richesses passe par la création de valeur ajoutée (faire du beurre avec du lait ou des vis avec du minerai de fer) avant la vente. Les populations rurales pauvres d'Afrique engrangeraient des bénéfices plus importants si les pays développés ouvraient davantage leurs frontières aux produits manufacturés.



    Dans les régions rurales, la durabilité de la croissance passe par un investissement dans l'infrastructure routière et électrique, la levée des barrières tarifaires et des subventions à l'exportation, l'instauration d'une stabilité politique et économique, et l'amélioration des niveaux d'instruction.



    Sans ces mesures, le secteur agricole ne saurait prospérer et contribuer au recul de la pauvreté dans les pays qui en sont encore aux premières étapes de leur développement.