• back
  • CONNECTEZ-VOUS

  •  

    Connectez-vous

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2005

    Photodisc

    Les acheteurs incitent les industriels de la confection à utiliser la technologie de l'information pour accélérer la livraison, réduire les coûts et améliorer les services.

    Avant d'investir dans cette technologie, les fabricants doivent rassembler toutes les «pièces du puzzle» de la chaîne de valeur, depuis les usines de tissus jusqu'au détaillant.

    Les technologies de l'information font évoluer les pratiques commerciales dans le secteur du textile et du vêtement. Il y a peu, produit bon marché ne rimait pas avec livraison rapide. Les fabricants se divisaient entre ceux produisant en série des vêtements standards peu coûteux avec des délais de livraison longs et ceux privilégiant les articles à la mode plus chers mais avec des délais d'acheminement réduits. Pour être livrés plus rapidement, les acheteurs devaient payer. L'évolution des e-solutions a changé la donne.

    Les producteurs des pays en développement n'ont pas toujours conscience de cette évolution et de son incidence sur l'intégration aux chaînes de valeur mondialisées dictées par les acheteurs. Ils ne réalisent pas toujours que leur survie dans l'ère post-quotas dépend de leur capacité d'adopter les e-applications.

    Les principaux acheteurs internationaux font du commerce différemment et les exportateurs des pays en développement doivent s'adapter. En élargissant leurs choix, la levée des quotas a modifié leurs exigences et les structures liées à l'approvisionnement. Pour tirer parti de la libéralisation des marchés, raccourcir les délais de livraison et réduire les stocks coûteux, les grands acheteurs cherchent à connecter électroniquement toute la chaîne de valeur, depuis l'approvisionnement en tissus et garnitures et la confection de vêtements jusqu'aux ventes au consommateur final. Cette évolution intervient dans le contexte d'une demande accrue de fournisseurs orientés vers les services.

    Le juste-à-temps

    L'activité principale des détaillants consiste à vendre aux consommateurs finals. Dans ce cadre, ils sont nombreux à pratiquer le «flux tendu» ou à réduire au minimum leurs stocks. Cette pratique exige une livraison rapide et au moment opportun. Les expéditions sont plus réduites mais plus fréquentes et les données spécifiques aux points de vente sont directement transmises au fabricant, qui est alerté du moment où doivent être déclenchées production et expédition.

    Sollicitation accrue des fabricants

    Les fabricants deviennent de plus en plus des prestataires au service des détaillants. Le flux tendu et l'évolution des e-solutions poussent les détaillants à abandonner certaines responsabilités que doivent saisir les industriels de la confection s'ils veulent rester compétitifs.
    Du développement des produits à l'approvisionnement en tissus et garnitures, cette évolution pose aux fabricants des pays en développement des défis additionnels. Pour soutenir la concurrence, ils doivent innover et ne plus «se contenter» de produits de qualité. La technologie de l'information ou l'«e» peut les aider à renforcer leur efficacité et à offrir de nouveaux services.

    Utilisation efficace des «e-applications»

    L'utilisation des e-applications n'est pas en soi un gage de réussite. Leur efficacité et la solidité des relations à long terme nouées avec les acheteurs dépendent de la capacité des fabricants à délaisser la gestion des «coups de feu» pour commercer plus méthodiquement. Un facteur de réussite consiste à réorganiser la structure commerciale et gestionnaire de l'entreprise puis à choisir où adopter des e-solutions le long de la chaîne de valeur.

    Les fabricants doivent reconfigurer les processus d'affaires afin d'appliquer et de gérer efficacement les e-technologies. Ainsi, dans l'objectif de fournir une «réponse rapide» aux demandes des acheteurs, ils doivent analyser l'épineux problème des délais optimum de livraison. La réponse rapide se présente comme un puzzle englobant toute la chaîne de valeur dont les fabricants doivent réunir les différentes pièces avant d'adopter des e-solutions. Ils peuvent s'inspirer de l'expérience d'exportateurs d'autres pays en développement ayant intégré avec succès leurs systèmes à ceux des clients et des fournisseurs, créant ainsi de nouvelles opportunités à long terme.

    Les exportateurs doivent considérer l'e-commerce au sens large et non comme un synonyme de ventes en ligne. L'«e» peut renforcer l'efficacité tout en réduisant coûts et délais. Il est déjà largement utilisé pour améliorer les relations avec les clients dans le cadre d'une approche plus large axée sur la satisfaction de la clientèle.

    Les nouvelles tendances

    Au cours des 3 à 5 prochaines années, les e-nouveautés pour les fabricants des pays en développement toucheront plus la mise en valeur de la chaîne de valeur que la production, du fait du faible coût salarial dans la plupart de ces pays, qui compense les avantages des e-solutions dans la fabrication.

    Une de ces tendances est de développer des e-solutions en collaboration avec les acheteurs ou à s'approprier simplement leur système. La création de partenariats étroits commence par un partage d'informations, la planification de la synchronisation et l'amélioration de l'efficacité une fois automatisée la coopération acheteurfournisseur en matière de gestion électronique des procédures. L'échange électronique de données (EED) est l'application la plus répandue évitant aux détaillants d'être en rupture de stock. Cependant, comme le montre l'exemple du partenariat JC Penney-TAL, la tendance est plutôt à une gestion des stocks par les vendeurs (comme TAL), qui se chargent du réapprovisionnement à la place des distributeurs (comme JC Penney).

    L'autre e-solution qui gagne du terrain touche la conception et le développement intégrés des produits. Les prototypes virtuels de vêtements et les «essais» en temps réel permettent de simuler l'apparence et l'ajustement d'un nouveau modèle en deux ou trois dimensions, réduisant considérablement les coûts de recherche et de développement.

    Les enchères électroniques inversées (voir l'étude de cas sur Newage), montrent à la fois le pouvoir de négociation des détaillants et la nécessité pour les fabricants des pays en développement de s'adapter rapidement aux nouveaux e-outils s'ils veulent fidéliser leur clientèle. La vente par internet n'est pas encore à l'ordre du jour des fabricants des pays en développement du fait de leur éloignement des marchés et des disparités d'habitudes, de goûts et de langues. Les pays disposant d'un vaste marché intérieur (Brésil, Chine et Inde) pourront s'investir dans la vente directe aux consommateurs.

    L'approvisionnement offre un potentiel d'exploitation des e-solutions. Dans ce cas, les fabricants de vêtements deviennent des acheteurs et ils devront se frotter à des partenaires commerciaux aguerris au sein des usines de textiles, qui, partout, renforcent leur position et s'agrandissent. Les fabricants devront se mesurer à plus fort parti, d'où un ralentissement du développement proactif des e-solutions.

    Enfin, la logistique, dont l'organisation des expéditions, gagne en importance, notamment avec le développement du flux tendu. Les solutions informatiques permettant un suivi des marchandises sont des services importants susceptibles d'améliorer la compétitivité des producteurs.

    Les industriels, grands et petits, du secteur des textiles et des vêtements qui souhaitent rester dans le jeu devront impérativement s'efforcer de mieux comprendre les mutations du marché et le rôle des e-solutions.

    Matthias Knappe est Conseiller technique principal du CCI en développement des marchés, responsable du secteur des textiles et vêtements. Pour plus d'information, veuillez consulter la nouvelle publication du CCI, Get connected (Connectez-vous), à paraître prochainement en français (Achat en ligne, visitez le site du CCI e-shop àhttp://www.intracen.org/eshop ) ou le site du CCI:http://www.intracen.org/textilesandclothing