• back
  • APPUI AU COMMERCE: RÉPONDRE À L'ÉVOLUTION DES MARCHÉS

  •  

    Appui au commerce: Répondre à l'évolution des marchés

     

     
     
    Forum du commerce international - No. 2/2010

    Les effets de la crise économique sur leur marché intérieur poussent les chefs d'entreprise à tenter de prévoir l'évolution du climat économique et son orientation future. Ceux qui peuvent compter sur les institutions d'appui au commerce (IAC) sont mieux armés pour s'en sortir. Les IAC ont pour mandat d'appuyer les efforts des chefs d'entreprise et de trouver des solutions pratiques pour les aider à soutenir la concurrence. Grâce à l'essor du commerce régional Sud-Sud, les IAC s'emparent du problème et trouvent des méthodes pour faire la différence.

    Développement des exportations dans les Caraïbes

    L'Agence caribéenne de développement des exportations (CEDA) a admis l'importance de la mutation des marchés et noté une réorientation, des grands pays de la région notamment, vers des biens et services à haute valeur ajoutée. Philip Williams,1 Directeur exécutif de la CEDA, souligne cependant 'qu'il n'a pas été facile de changer de perspective. De nombreux pays caribéens s'en tiennent toujours aux marchés traditionnels et aux accords préférentiels pour développer et maintenir leurs exportations. Mais nous admettons davantage l'importance des marchés émergents - Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud, Russie et nouveaux États membres de l'Union européenne.'

    Les préférences de libre-échange à sens unique laissent place à des accords de libre-échange à double sens qui, au final, peuvent obliger les pays de la région à jouer le jeu de la libre concurrence sur le marché mondial. L'assistance au développement de l'UE aide en ce sens.

    Pour ne pas disperser ses efforts, la CEDA a affiné sa stratégie2 en examinant les priorités nationales des 15 pays du CARIFORUM, en sélectionnant les secteurs et marchés limités offrant un avantage immédiat ou potentiel, en proposant des services indispensables aux PME et en encourageant le réseautage et les alliances stratégiques.

    Les secteurs prioritaires (industries créatives; tourisme de santé et de bien-être; tourisme sportif; services professionnels; TIC; énergies alternatives; artisanat; et transformation des aliments) reflètent une focalisation sur les services mais aussi un appui à la création d'emplois pour les femmes et les pauvres des régions rurales.

    M. Williams dit que 'la CEDA et d'autres IAC entendent fournir une expertise technique aux PME pour qu'elles se hissent sur les marchés - intelligence commerciale, design, emballage, normes et qualité, fixation des prix et promotion. Les salons commerciaux permettent de créer des réseaux, de comparer les meilleures méthodes, d'apprendre auprès de concurrents et de faire se rencontrer distributeurs et acheteurs.'

    La CEDA a développé des programmes sur mesure dans certains secteurs, tels que le design pour l'artisanat, et a facilité la formation d'associations sectorielles régionales (par exemple, le Réseau de l'industrie musicale caribéenne (CaMINO3 ) et le Réseau caribéen de l'audiovisuel, CAN4) pour permettre une commercialisation en commun.

    La formation en marketing export est désormais offerte avec un appui pratique pour l'accès au marché de l'UE. La CEDA juge aussi utile de créer ou d'adhérer à des conseils nationaux d'exportation pour renforcer la coordination et l'échange d'informations entre les partenaires du développement.

    Le commerce et l'investissement au Brésil

    Alors que les économies émergentes sortent d'une période agitée, l'Agence brésilienne de promotion du commerce et de l'investissement (Apex-Brasil) estime que les entreprises en phase de transition doivent créer des partenariats pour mieux se positionner sur les marchés étrangers et suggère qu'elles repensent méthodiquement leurs processus, suivent une formation continue et recherchent constamment de nouveaux débouchés.

    Après avoir étudié les problèmes dans les secteurs commercial et logistique, l'agence a créé le Projet commercial pour le Brésil, qui réunira des entreprises commerciales et logistiques locales, des PME et des acheteurs étrangers dans le but d'établir une passerelle entre les entrepreneurs locaux et les importateurs de plusieurs pays, et d'encourager les femmes et les hommes chefs d'entreprise à élargir leurs exportations. Apex-Brasil entend développer un programme de formation pour renforcer les entreprises commerciales et logistiques, et améliorer leurs relations avec les fournisseurs.

    Allessandro Teixeira, Président d'Apex-Brasil, déclare que 'l'agence coopère avec l'Association mondiale des organismes de promotion de l'investissement (WAIPA) et la Banque mondiale (BIRD), qui ont récemment développé un projet pour doper l'investissement étranger direct au Brésil.

    Le but est de responsabiliser les États brésiliens afin qu'ils promeuvent les opportunités et créent des institutions locales d'appui aux investisseurs. Apex-Brasil entend instaurer un environnement favorable au commerce et à l'investissement, centré sur la transparence, la sécurité sociale et l'information fiable.'

    M. Teixeira est également Président de WAIPA, qu'il entend renforcer en interne en promouvant une interaction continue entre les agences de promotion de l'investissement associées, en renforçant la capacité et en assurant des exercices cohérents de recherche comparative des meilleures méthodes. En externe, il renforcera le dialogue avec les organisations multilatérales afin de nouer des liens Sud-Sud et d'augmenter les opportunités de commerce régional.

    1Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article sont celles de Philip Williams et ne reflètent pas nécessairement celles de la CEDA.
    2Pour plus d'informations: Expanding Caribbean Business in the Global Marketplace, Our Strategic Approach
    3
    Strength in numbers -Caribbean music network Organisation formed
    4
    Caribbean Audiovisual Network(CAN) est le réseau caribéen formel de l'audiovisuel