• back
  • APPROVISIONNER LES AGENCES DE DÉVELOPPEMENT

  •  

    Approvisionner les agences de développement

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 4/2001

    Les achats des agences internationales de développement: un vaste marché

    En l'an 2000, les agences du système des Nations Unies se sont procuré des biens et services destinés à leurs projets humanitaires et de développement dans le monde entier pour une somme avoisinant les US$ 3.700 millions. L'approvisionnement de biens et d'équipement des agences internationales de développement augmente et se diversifie toujours plus, allant des semences et machines agricoles à l'extraction et la purification de l'eau, aux articles d'hébergement et à usage domestique, aux médicaments et à l'équipement pour le transport, aux fournitures et matériel de bureau ou encore aux combustibles. Ainsi, l'UNICEF à lui seul achète plus de 2500 produits et services différents, destinés surtout à l'Afrique, à l'Asie, à l'Amérique latine et au Moyen-Orient.

    Entreprises: sachez saisir l'occasion

    Il est estimé que les agences d'aide, y compris celles du système des Nations Unies, acquièrent moins de 10% de leurs achats globaux dans les pays en développement. Toutefois, grâce à la pression croissante des milieux liés au développement pour que les agences internationales d'aide s'approvisionnent localement, ce marché s'ouvre de plus en plus. Il représente surtout des occasions commerciales de taille pour les entreprises des pays en développement qui proposent les produits et services utilisés dans le cadre de projets humanitaires et de développement.

    Soyez dynamiques

    Pour s'octroyer une plus grande part du marché, les entreprises des pays en développement doivent rechercher activement les débouchés commerciaux, se familiariser avec les exigences spécifiques de ce marché, proposer les biens et services demandés et acquérir les compétences à l'exportation nécessaires pour répondre aux besoins des agences d'aide.

    Agences d'aide: maximisez l'effet de vos décisions d'achat

    Les agences de développement sont toujours plus sensibles au potentiel des entreprises des pays en développement à fournir les produits et services dont elles ont besoin. Elles sont conscientes que ces entreprises produisent une grande quantité d'aliments, équipements médicaux et autres articles de première nécessité à des prix compétitifs. Il faut cependant que cela se traduise en actes, maximisant aussi l'effet de leurs décisions d'achats sur le développement socioéconomique des régions en développement.

    Fournir biens et services pour l'aide

    Tendances prometteuses pour les entreprises des pays en développement

    • Engagement des Nations Unies à s'approvisionner dans les pays en développement et en transition

    Conformément aux résolutions de l'Assemblée générale et aux décisions prises par les conseils de direction des autres agences des Nations Unies, toutes les agences des Nations Unies consentent de sérieux efforts pour identifier de nouvelles sources d'approvisionnement, en particulier en provenance des pays en développement. L'objectif consiste à élargir la distribution géographique des fournisseurs d'où proviennent leurs achats.

    • Décentralisation de l'approvisionnement des agences internationales

    Nombre d'agences internationales d'aide et développement ont délégué la gestion de leurs opérations sur le terrain à des bureaux régionaux ou locaux, y compris celle de leurs achats pour des montants plafonds variant entre US$ 5000 à US$ 100 000 selon les agences. Des comités de contrats locaux ou régionaux et certaines missions spécifiques, par exemple celles pour le maintien de la paix, sont autorisés à approuver des commandes de plus de US$ 100 000, ce qui offre des avantages indéniables aux fournisseurs de la région.

    • Plus de choix, moins de frais

    Comme les Nations Unies et d'autres organisations d'aide le découvrent peu à peu, il existe bien des avantages à s'approvisionner localement en biens et services: frais de transport réduits, délais de livraison plus courts, moins d'imprévus et coûts de cycle de vie moindres.

    Gains commerciaux et bénéfices socioéconomiques

    • Les entreprises gagnent des revenus et se confrontent à la concurrence internationale

    En vendant sur le marché des approvisionnements de l'aide humanitaire, les entreprises des pays en développement se familiarisent avec les normes internationales en vigueur ainsi qu'avec les diverses procédures et pratiques commerciales selon lesquelles leurs produits doivent être proposés et vendus aux agences internationales. Accéder à ce vaste marché va non seulement générer des revenus supplémentaires mais aussi apporter des références de clients reconnus au niveau international.

    • Renforcer les économies locales

    Lorsque les agences s'approvisionnent dans les pays et les régions où elles opèrent, elles contribuent au développement durable et à la croissance des économies locales. Cela renforce en outre les connaissances et les capacités des populations et diminue la vulnérabilité des communautés face aux éventuels drames humains et aux catastrophes naturelles.

    • Promouvoir le commerce régional

    Les achats locaux stimulent les échanges régionaux en reliant les entreprises de plusieurs pays dans la chaîne des approvisionnements et la distribution de biens et services aux agences. De tels liens vont générer des économies d'échelle. Ils permettront également l'échange de savoir-faire, contribueront à de meilleurs résultats opérationnels, ce qui augmentera à long terme la compétitivité des entreprises dans la région et même au-delà.

    La preuve: les firmes kényennes réussissent

    Au Kenya, Kaluworks fournit pour US$ 30 millions d'ustensiles de cuisine par an au CICR, à l'IFRC, à l'association Save the Children, au HCR et au PAM.

    Une autre compagnie kényenne, Spinners and Spinners, fabrique et exporte des couvertures destinées aux agences humanitaires, partout en Afrique et récemment pour les opérations au Kosovo.

    Accéder à ce marché

    L'approvisionnement de biens et services par les agences internationales d'aide représente un marché de plusieurs milliards de dollars et offre des occasions d'affaires attrayantes pour les entreprises des pays en développement. Il faut toutefois se positionner de manière appropriée avec une démarche commerciale spécifique.

    Sept étapes cruciales pour pénétrer ce marché

    1. Étudier et cibler son marché.
    2. Positionner son entreprise.
    3. S'assurez de bien comprendre les procédures et les directives et conditions commerciales.
    4. S'inscrire dans la base de données des fournisseurs communs des Nations Unies (BFCNU) et auprès de chaque agence.
    5. Se montrer dynamique et participer aux soumissions.
    6. Exécuter les contrats avec soin.
    7. Être persistant.

    Le CCI peut vous aider

    De par ses activités d'assistance technique, le CCI peut aider les entreprises des pays en développement à appréhender la complexité du commerce international. L'un des rôles essentiels du CCI est de fournir des sources d'information commerciale. Parmi les sources en ligne concernant le marché de l'approvisionnement de l'aide, voici quelques sites internet utiles:

    • BSAI (Bureau des services d'achats interorganisations):
    http://www.iapso.org
    • UNBIZ (Doing Business with United Nations System or Organisations):
    http://unbiz.un.int
    • BFCNU (Base de données des fournisseurs communs des Nations Unies):
    http://www.uncsd.org
    • UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l'enfance) (Division de l'approvisionnement):
    http://www.supply.unicef.dk
    • PNUD (Division de l'approvionnement des Nations Unies:
    http://www.un.org/Depts/ptd/
    • BSAI (Catalogue UNWEBBUY en ligne):
    http://www.unwebbuy.org
    • PAM (Programme alimentaire mondial):
    http://www.wfp.org