• back
  • ACCÈS AU COMMERCE POUR LES FEMMES D'AFFAIRES AFRICAINES

  •  

    Accès au commerce pour les femmes d'affaires africaines

     

     
     
    © Centre du commerce international, Forum du commerce international - No. 3/2006

    © D. Girard L'équipe éthiopienne élabore la stratégie d'application du programme ACCES!

    Grâce à ce programme primé, les femmes chefs d'entreprise bénéficient d'une assistance ciblée en vue d'élargir leur activité à l'international.

    Les entreprises créées par les femmes d'affaires africaines témoignent de leur créativité, de leur esprit d'entreprise et de leur ferme détermination. Mais elles se cantonnent souvent aux marchés locaux et à des secteurs limités. Pour s'ouvrir à l'international, elles doivent accéder aux marchés, à la formation, à l'information et aux réseaux. Un programme conjoint CCI-Bureau de promotion du commerce Canada (BPCC), «ACCES! au commerce international pour les femmes d'affaires africaines», les aide à satisfaire leurs besoins.

    L'expérience du CCI en matière de collaboration avec les exportatrices actives ou potentielles a montré qu'elles sont confrontées à des problèmes spécifiques pour accéder aux débouchés internationaux et que nombre d'entre elles sont des entrepreneurs sociaux qui cherchent à concilier croissance des exportations avec développement communautaire. Le CCI estime qu'il serait bon pour le commerce et le développement d'encourager les femmes à créer leur entreprise. Dans cette optique, il a conçu une initiative spécifique répondant aux contraintes particulières rencontrées par les femmes d'affaires.

    Vaincre l'isolement

    Les problèmes d'exportation rencontrés par les associations de femmes d'affaires africaines et leurs membres s'expriment par une restriction de l'accès au crédit et à la formation à l'exportation; de la participation à la stratégie sectorielle et au développement d'entreprise; de la demande des chaînes d'approvisionnement locales et du soutien à la création de liens avec les marchés étrangers. Sans compter que les traditions culturelles et les obligations familiales freinent souvent la participation des femmes à la vie économique. Elles se voient donc confinées dans des micro-entreprises ou dans le secteur informel. Elles sont rarement représentées au sein des grands réseaux commerciaux (chambres de commerce notamment) et sont peu conviées aux réunions axées sur l'exportation où elles pourraient obtenir des informations et nouer des contacts professionnels. Elles risquent donc de perdre confiance en leur capacité de se hisser sur la scène internationale et d'y prospérer. Le CCI et le BPCC ont lancé le programme ACCES! en septembre 2005 après un an de conception et de mise au point. Il cible les femmes d'affaires africaines déjà dotées de solides compétences en gestion et qui sont des exportatrices actives, émergentes ou potentielles. Par l'offre de compétences commerciales internationales et de conseils pratiques, le programme les aide à conquérir de nouveaux marchés.

    Rose Aziz, exportatrice tanzanienne formée à ACCES! a déclaré en novembre 2005: «ACCES! m'a armé d'une boussole, qui m'indique la marche à suivre. Les connaissances et l'assurance acquises me permettent d'explorer une autre dimension du commerce: les marchés internationaux.»

    Mise en œuvre à l'échelon local

    Les organisations de promotion du commerce et autres institutions d'appui agissent en qualité de point focal pour la mise en œuvre du programme à l'échelon local. Elles sont choisies pour leur engagement connu envers le développement et le soutien accordé aux femmes d'affaires mais elles ne se focalisent pas exclusivement sur les femmes. En Afrique du Sud, la Chambre de commerce et d'industrie nationale fédérée d'Afrique/Chambre de commerce et d'industrie de Johannesburg sert de point focal et renforce la décentralisation du programme à l'échelon national. Le programme a trois composantes: formation; soutien professionnel; et portail internet. Le volet formation comprend 22 modules couvrant les aspects essentiels du commerce international: chaîne de valeur mondialisée, étude de marché, Incoterms (termes commerciaux internationaux), contrats et questions d'ordre juridique, transport et gestion de la trésorerie. Les modules sont disponibles en anglais, français et swahili. Une version portugaise sera proposée prochainement.

    Sous la supervision de deux formateurs régionaux, les équipes nationales de formateurs ont participé à des ateliers multi-pays de «formation des formateurs». Les équipes nationales dispensent actuellement la formation dans leur propre pays après avoir adapté les modules au contexte local. Plus de 200 femmes d'affaires ont été formées jusqu'ici et le CCI espère que ce chiffre sera porté à 600 au terme du projet pilote en 2007.

    Plusieurs participants ont pu accéder aux conseils d'experts dans le cadre du soutien professionnel. Les compétences en matière de production ont été renforcées, des listes de prix à l'exportation ont été établies et les stratégies d'exportation ont été améliorées.

    Le point focal d'Afrique du Sud constitue un exemple à cet égard. Joan Warburton-McBride rapporte que «Mymona Nassiep d'Afri-Mystique Cosmetics (Pty) Ltd était sur le point de signer un accord commercial international avec une entreprise de Taïwan. Grâce au soutien professionnel d'ACCES!, le contrat de vente a été modifié pour mieux prendre en compte les intérêts de l'entreprise.»

    Le soutien professionnel, assuré par des exportateurs locaux prospères ou des formateurs d'ACCES!, propose un kit de 70 exercices et modèles autour de thèmes variés: stratégies d'exportation, négociations avec les acheteurs, préparation de missions et de foires commerciales, fixation des prix à l'exportation et questions techniques (fret et conditionnement notamment).

    Le portail internet d'ACCES!, troisième volet du programme, est une source complète d'information, d'outils et d'assistance en matière d'exportation pour les femmes d'affaires africaines engagées dans le commerce international. Lancé en octobre 2005, il permet aux entreprises de promouvoir leurs compétences en ligne; elles peuvent enregistrer leur profil et mettre des photos des produits proposés. Le portail relie les femmes d'affaires, à leurs associations et autres institutions d'appui au commerce. Les participantes et les formateurs sont encouragés à créer des réseaux, à partager les meilleures pratiques et à développer des partenariats.


    Les participantes au premier atelier de formation à Douala, Cameroun, se familiarisent avec le cycle du commerce international.
    © CCI/S. Turrel
    Une femme d'affaires présente avec fierté sa production artisanale lors du premier atelier de formation en Ouganda.
    © J. Musoke


    Augmentation de la demande

    ACCES! est intégré au Programme d'appui au renforcement des capacités de commerce international au service de l'Afrique (PACCIA/PACT), financé par l'Agence canadienne de développement international par le biais du Fonds canadien pour l'Afrique.

    En octobre, ACCES! a remporté le prix canadien de la coopération internationale dans la catégorie égalité entre les sexes. Ce prix salue les bons résultats du programme concernant l'appui aux femmes d'affaires des pays en développement. ACCES! est opérationnel dans dix pays: Afrique du Sud, Burkina Faso, Cameroun, Éthiopie, Ghana, Mali, Ouganda, Sénégal, Tanzanie et Tunisie. Le Mozambique sera le 11e pays bénéficiaire au premier trimestre 2007. Se fondant sur les bons résultats d'autres pays, la Tunisie a rejoint le programme en s'autofinançant. D'autres pays africains ont manifesté leur intérêt et les deux agences d'exécution, le CCI et BPCC, travaillent actuellement à l'élargissement du programme à d'autres régions du monde, notamment au Moyen-Orient. 

    Pour plus d'information sur ACCES!, contactez Sébastien Turrel, Conseiller en promotion du commerce, CCI, à l'adresse: turrel@intracen.org ou visitez le site http://www.femmesexportatrices.com pour obtenir des informations sur les événements, articles et histoires de réussite à l'échelon local.